David Rachline conciliant face à la haine raciale et à ceux qui la propagent

 

  On a souvent entendu le Front National, comme d’autres partis ou associations, dénoncer les hommes politiques corrompus, et au moins sur ce point, les Français qui exigent de l’honnêteté de leurs représentants politiques, sont tous d’accord.

 

  En revanche, les représentants du Front National ne condamnent pas  l’incitation à la haine raciale, délit pourtant réprimé par le code pénal. Jean Marie Le Pen a été condamné par les tribunaux pour ce délit à plusieurs reprises et, malgré cela, a été retenu par son parti comme candidat à diverses élections (régionales et européennes).

 

  Dimanche 13 septembre, David Rachline n’a pas dérogé à cette règle. Il a confirmé que, pour lui et le Front National, inciter à la haine raciale, c'est-à-dire refuser à certains hommes le respect et la dignité dû à tout être humain, quelles que soient ses convictions religieuses ou son appartenance à une ethnie, était un délit moins grave que la corruption.

 

  Interrogé par un journaliste de la chaine  Canal+ (émission dominicale Le Supplément)  sur le cas de Philippe Vardon, choisi par Marion Maréchal Le Pen pour être sur sa liste aux élections régionales, il a en effet estimé : « qu’il vaut mieux ça (être condamné pour incitation à la haine raciale) qu'être condamné pour corruption ».

 

  Rappelons que Philippe Vardon, responsable du groupe fasciste des identitaires à Nice, a été condamné en 2007 pour incitation à la haine raciale à quatre mois de prison avec sursis et une amende de dix mille euros.  Il s’est fait remarquer, notamment, pour ses positions et ses actions violemment anti-islamiques en demandant l’expulsion des musulmans de France.

 

  Pour David Rachline, un homme qui prône la haine et la discrimination raciale  peut ainsi, sans problème, figurer sur la liste du Front National pour les élections régionales !

  Les Français attendent de leurs hommes politiques à la fois l’intégrité dans l’exercice de leur mandat et le respect de la dignité humaine au-delà des différences de culture et de religion.

L’Europe et la France sont bien placées pour savoir que tolérer la haine raciale conduit aux pires excès qu’elles ont  connus au XXème siècle. Le maire de Fréjus, en tant qu’homme politique, se doit de respecter les lois républicaines et ne pas tolérer les dérives racistes de certains de ses amis politiques.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain