Fermeture du centre social de l’Agachon : avec le Front National, la mise au  pas des centres sociaux de Fréjus s’accélère !

Une mise au pas inexorable, c’est ainsi que l’on peut qualifier la poursuite de la politique de la municipalité FN visant à museler les centres sociaux de Fréjus.

  • Après avoir fermé le centre social de Villeneuve au 31 décembre 2014 et lui avoir supprimé toute subvention municipale,
  • Après avoir diminué de 57% la subvention municipale au centre social de l’Agachon dès le mois de mai 2014 à la suite de l’élection municipale,
  • Après avoir maintenu une subvention réduite au centre social de l’Agachon en 2015,

La municipalité FN annonce aujourd’hui la fermeture du centre social de l’Agachon pour cause de « cessation de paiement ». Elle affirme que cette décision est la conséquence « de dépenses croissantes de l’argent public sans prise en compte des résultats réels de l’action de la structure ». On se frotte les yeux : la vocation d’un centre social n’est pas de dégager des résultats chiffrés de son action, mais essentiellement d’offrir aux familles défavorisées des services pour leurs enfants (soutien scolaire, sorties accompagnées, jeux d’éveil..) afin de permettre à ces derniers de s’épanouir et de s’insérer sereinement dans leur environnement.

Certes, le caractère associatif n’empêche pas la nécessité d’une bonne gestion de l’argent public. Mais n’est-ce pas le rôle de la municipalité d’aider à assurer une bonne gestion plutôt que de réduire drastiquement ses subventions, alors que les besoins sociaux de la population du quartier sont en expansion ?

Pour justifier encore sa politique, la ville dénonce aussi « une politisation du centre social contraire à sa vocation », cette affirmation n’étant appuyée sur aucun fait.

Comme l’affirme le dicton populaire, qui veut tuer son chien dit qu’il a la rage !

Enfin, cette décision de fermeture intervient brutalement à la veille des vacances scolaires de printemps. Le quartier de l’Agachon étant excentré, le fait que les parents des enfants scolarisés devront chaque jour se déplacer vers le centre-ville ou vers le quartier de Villeneuve pour confier la garde de leurs enfants à d’autres structures montre que la municipalité FN n’hésite pas à rendre la vie de ces populations plus difficile.

Une fois de plus, ce sont principalement les actions de solidarité qui font les frais des sévères coupes budgétaires opérées par la municipalité frontiste. À chaque occasion, David Rachline prend des décisions radicales qui frappent les familles modestes. La politique municipale du FN est profondément antisociale et rend la vie quotidienne toujours plus dure.

                                                          Association citoyenne  Le Forum Républicain, 30 mars 2016

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain