Jean Marie Le Pen, maître à penser de David Rachline

Le 12 juin 2015, sur France-Info, David Rachline a fait part de son « admiration » pour Jean Marie Le Pen, à un moment où ce dernier est suspendu du Front National pour ses propos jugés par son propre parti, politiquement non conformes à la nouvelle ligne retenue, dite de « dédiabolisation » défendue par Marine Le Pen.

 

Pour elle, le Front National doit prudemment cacher ses orientations racistes et xénophobes pour conquérir le pouvoir. Aussi, dans ce but, Le Pen père doit être écarté.

 

En effet, Jean Marie Le Pen a, une nouvelle fois, répété récemment :

  • sa vision des chambres à gaz, « détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale » selon lui
  •  sa défense du bilan du maréchal Pétain, pourtant responsable directement de la déportation de plusieurs dizaines de milliers de juifs (y compris femmes et enfants), d’une répression féroce contre les résistants face à l’occupant nazi.
  • sa haine de la République et de la démocratie.

La nouvelle ligne politique de « dédiabolisation » de Marine Le Pen est défendue également par David Rachline. 

 

Mais, cependant, le maire de Fréjus n’a jamais condamné, ni au cours de cet entretien radiophonique, ni à d’autres occasions, les déclarations antidémocratiques de son mentor.

 

De la part d’un homme politique, son « admiration » proclamée vis-à-vis de la personne de Jean Marie Le Pen ne peut être comprise que comme une caution aux propos les plus abjects et contestables défendus par ce dernier, et condamnés plusieurs fois par les tribunaux.

 

Les Fréjusiens ne doivent-ils pas s’indigner, et demander des comptes à David Rachline, sénateur-maire, pour son soutien réaffirmé à Jean Marie Le Pen qui dénigre autant les fondements mêmes de la République Française ?

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain