République j'écris ton NON!

Pétition contre la bétonisation de la place de la République à Fréjus-Plage

 

 

Fréjus, ses plages, ses vestiges gallo-romains, son port, sa base nature, ses randos dans l'Estérel, ses champs et ses vignes… Ce n'est heureusement pas qu'un slogan de guide touristique, mais sûrement un patrimoine et un environnement de plus en plus menacés.

 

Fréjus, depuis qu'on est minot et quel que soit son âge, c'est aussi des ronds-points, des immeubles, de l'asphalte et du béton… un peu partout… et pas que dans les arènes !  Quand on arrive de la mer ou de la plage, l'horizon est barré d'un long cordon de béton, plus ou moins bien inséré dans l'environnement… plutôt moins que plus, il faut bien le dire. Alors, on n'est pas forcément nostalgiques, il faut bien vivre avec son temps. Mais ça va s'arrêter où ? Mais ça va s'arrêter quand !?!

 

Heureusement, quelques places de village peuplées d'irréductibles Fréjusiens résistent encore et toujours à l'envahisseur. Il reste donc quelques lieux de vie pour boire un p'tit noir, promener le chien ou taper le carton. En bord de mer, c'est la place de la République et elle porte bien son nom.

"Place", parce que c'est encore le seul endroit entre la base nature et St Raphaël où l'on peut marcher 20 mètres sans se cogner à un mur ou à une voiture. Y'a même des arbres, peuchère, et des jeux de boules... si si !

 "République", parce que c'est un lieu de vie familial, populaire et convivial, un lieu d'échanges et de rencontres.

Minot, on vient y dévorer un beignet ou frimer sur le manège. Plus grand, on y glisse cérémonieusement sa première lettre d'amour ou sa énième déclaration d'impôts dans la boîte de la Poste. Et puis comme on est quand même en Provence, on fait une partie de pétanque, puis deux, trois… Avant d'aller refaire le monde devant un pastaga, puis deux, trois... au Kiosque, au Bilboquet ou au Coq Hardi. Et le mardi, vendredi et dimanche, c'est jour de marché. Et tout l'été, on y est sérieusement esquiché.

 

Bref, si vous n'avez pas encore compris, la place de la République, ça bouge, ça vit ! On ne vous dit pas ça méchamment mais la mairie, elle, elle n'a pas compris. David Rachline, sénateur-maire, a dévoilé ses projets en ce début d'année 2016 : « Il ressort d’une étude effectuée sur le tourisme à Fréjus qu’entre de nombreux motifs de satisfaction, le premier point noir pour les touristes est le stationnement. [puis il évoque quelques projets]. Et enfin en bord de mer, sous la place de la République, là encore dans le cadre d’un projet urbain d’ensemble, en harmonie avec l’environnement, permettant de renforcer notre attractivité touristique. Un projet qui comportera notamment, je tiens à le préciser dès à présent, plusieurs terrains pour les boulistes. Ce dernier projet de parking et de réaménagement s’inscrira dans une action plus vaste de rénovation de notre bord de mer. ».

 

 

 

 

Maintenant on vous traduit :

« le premier point noir pour les touristes est le stationnement » : Ça reste à prouver, mais admettons. Et pour les Fréjusiens ???

« dans le cadre d’un projet urbain d’ensemble » et « une action plus vaste de rénovation de notre bord de mer » : en fait, parkings souterrains et hôtel de luxe.

«  Un projet qui comportera notamment, je tiens à le préciser dès à présent, plusieurs terrains pour les boulistes » : pas d'autres infos, on a demandé mais on ne sait pas où. Peut-être sur le toit de l'hôtel ?

« en harmonie avec l’environnement, permettant de renforcer notre attractivité touristique » : parking, hôtel et attractivité touristique d'un côté, harmonie avec l'environnement de l'autre… on a le droit d'être sceptique !

 

Et qu'importe si les nombreuses places de stationnement à proximité de la place sont occupées deux mois par an et quelques heures hors saison, les jours de marché. Qu'importe si Fréjus, station balnéaire familiale et populaire à mi-chemin entre Cannes et St Tropez, n'a aucune vocation à attirer un tourisme de luxe. Qu'importe si le maire avait axé sa campagne des dernières élections municipales sur le refus de la bétonisationQu'importe si la place de la République appartient, non pas à la mairie, mais au domaine public, c'est à dire à tous les Fréjusiens.

 

Nous ne sommes pas des politiques mais de simples citoyens épris de liberté, d'égalité et de fraternité. Et on a sérieusement l'impression qu'on cherche à nous emboucaner. L'étendard sanglant est levé. Qu'un sang impur… abreuve le béton ! On fait donc circuler une pétition, déjà signée par près de 2 000 personnes, sur la place, dans la rue, dans les cafés…. Et tout ça sans pub, juste par le bouche à oreille.

 

Alors si comme nous, tu es Fréjusien, Provençal, Méditerranéen, Français, Gaulois, et même un peu Romain ou italien…, de naissance ou d'adoption, et fier d'être un peu tout ça à la fois; 

Si tu es donc forcément rebelle, râleur, gueulard, convivial, généreux, accueillant… et que tu ne laisseras jamais défigurer ton quartier et celui de tes enfants;

Ou si tu défends simplement le droit de chacun à préserver son environnement et son cadre de vie.

 

 

Alors, rejoins-nous, signe la pétition.

République, j'écris mon NON !

 

NON AU BETONISATION DE PLACE DE LA REPUBLIQUE

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain