Un maire provocateur et méprisant !

 

 

Lors du conseil municipal du 29 septembre 2015, David Rachline a donné toute la mesure de ses talents de provocateur et de diviseur des Fréjusiens ! Il a proféré des sarcasmes, moqueries et injures en termes violents contre les représentants de l’opposition municipale. Le public a assisté à un spectacle affligeant. Le maire a montré le visage d’un homme qui n’accepte pas la moindre contestation et fait preuve de violence verbale!

Pourtant, au moment de son élection à la mairie, en mars 2014, David Rachline avait promis d’être un homme politique « responsable » et respectueux des lois. Il avait manifesté sa volonté de rassembler les Fréjusiens et de les traiter tous de manière égale.

Dès les premières décisions qu’il a prises, il a commencé à révéler le visage d’un homme autoritaire et imbu de lui-même, provocateur et méprisant contre ceux qui ne partagent pas ses convictions. Il a, en particulier, attaqué les associations d’aide aux plus fragiles, la liberté du culte pour les Fréjusiens musulmans et la presse qui lui est critique.

Son discours lors de cette séance du conseil municipal a montré que nous assistons, désormais, à une escalade grave dans le mépris de ceux qui ne partagent pas ses convictions.

Lors des points examinés à l’ordre du jour du conseil municipal, David Rachline a refusé de répondre aux questions posées et a profité de cette séance  pour  réaffirmer les idées du Front National :

  • Il a fait l’éloge du groupe politique des « identitaires », l’un des plus violents de l’extrême droite, dont l’un des chefs figure sur la liste Front National pour les élections régionales,
  • il a valorisé les rockers du groupe « In mémoriam » qui ont hurlé des couplets néo-nazis dans les arènes de Fréjus cet été,
  • il a déclaré illégal le permis de construire de la mosquée alors que seul un tribunal peut éventuellement le décider,
  • il a renouvelé ses attaques cinglantes contre les récentes décisions de justice, dites « irresponsables et arbitraires » parce qu’elles ont permis l’exercice d’une liberté publique, celle du culte musulman le jour de l’Aïd El Kébir,
  • il a cherché à faire peur en évoquant la menace des réfugiés qu’il appelle volontairement « immigrés clandestins », alors qu’il s’agit d’hommes et de femmes qui fuient leur pays en guerre pour protéger leur vie et celles de leurs familles. Les lois françaises et internationales leur reconnaissent un droit d’asile, pas David Rachline !

Il faut se rendre à l’évidence : David Rachline préfère la provocation et le mépris à l’égard des Fréjusiens qui ne le suivent pas, plutôt que le dialogue et le rassemblement dans l’intérêt général. 

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain