Ce que David Rachline n’a pas dit dans ses vœux pour 2017

Une fois encore David Rachline a souhaité ses vœux de bonne année aux Fréjusiens. A l’entendre, tout va bien à Fréjus et les projets qu’il soutient vont améliorer la qualité de vie. Est-ce bien la réalité ?

Ce que David Rachline ne dit pas,

  • C’est qu’il a échoué dans sa volonté de mettre au pas les centres sociaux ;
  • C’est que des services publics essentiels comme ceux assurés par la Poste ferment ;
  • C’est qu’il a reculé face à la contestation citoyenne dans son projet immobilier de la place de la République ;
  • C’est le rejet par la population et par le commissaire enquêteur de son projet d’urbaniser la base nature ;
  • C’est l’échec de  la « Patrouille de l’Evènement » qu’il avait chargée de l’évènementiel avec ses copains du FN. Celle-ci a cessé son activité en laissant 580 000 euros de factures impayées aux prestataires ;
  • C’est que la « Surf Académy » de la base nature, également initiée pas ses amis du FN,  a accouché d’un  jeu de plage insignifiant au cours de l’été 2016 ;
  • C’est que son projet de création d’une société immobilière en association avec son collègue maire de Cogolin s’est heurté au veto du Préfet ;
  • C’est qu’il a échoué dans sa volonté de faire obstacle à l’ouverture de la mosquée.

Ce que David Rachline n’évoque pas non plus, ce sont :

  • Ses propos misogynes  contre une élue de l’opposition municipale qui lui valent une plainte au pénal ;
  • Le rappel au respect des bonnes règles républicaines que lui a adressé le Préfet à la suite d’une demande du Forum Républicain, afin qu’il respecte ses adversaires au conseil municipal ;
  • Ses relations dégradées avec la presse locale qui est pourtant un outil indispensable pour faire connaître les évènements de la cité à tous les Fréjusiens;
  • Ses attaques contre les associations qui ne lui plaisent pas et qui résistent;
  • Son refus de la liberté d’expression des opposants politiques qu’il poursuit en justice;
  • Son refus de reconnaître le droit d’asile comme pourtant l’y obligent la Constitution, les conventions internationales et les considérations humanitaires.

Non Fréjus n’est pas le havre de paix où il fait bon vivre que David Rachline décrit ! La ville est progressivement transformée en cité au service du Front Natioanal, c'est-à-dire au service de la division, de la stigmatisation et de la discrimination contre tous ceux qui ne partagent pas les idées politiques de David Rachline !

 

Vous voulez en savoir plus?

 C'est très simple: 

utilisez notre formulaire de contact ou inscrivez vous à notre lettre d'information.

Nous aimons:

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain