La Liberté d’expression ne se négocie pas !!

Après le massacre perpétré au journal Charlie Hebdo, David Rachline s’est montré ostensiblement à la manifestation de soutien de la liberté d’expression du 8 janvier 2015 qu’il a lui-même organisée à Fréjus, puis à celle qui s’est déroulée le dimanche 11 janvier. Le mot d’ordre était, rappelons-le : « Je suis Charlie ! » et chacun a compris avec ce slogan qu’il s’agissait de porter haut et fort la défense de la liberté d’expression, y compris lorsque la manière satirique et impertinente avec laquelle elle s’exprime déplaît !

Alors, le maire de Fréjus s’est-il rallié, à cette occasion, à cette liberté d’expression, souvent décriée par l’extrême-droite, mais défendue par le pays tout entier ?

La simple observation des faits tend à démontrer, au contraire, que David Rachline poursuit vis-à-vis de la liberté sous toutes ses formes, et notamment de la liberté d’expression, une politique visant à la restreindre !

  • Dès l’été dernier, a été fomentée, avec la complicité du maire de Saint-Raphaël, l’interdiction du spectacle humoristique de Mathieu Madénian. Mathieu Madénian avait eu l’audace de critiquer vertement les électeurs du Front National deux ans auparavant et devait, par conséquent, être exclu du festival du rire de Saint-Raphaël. David Rachline a applaudi à cette décision prise à la demande du Front National.

 

  • Au moment de sa campagne électorale, ce sont des journalistes de l’Express et de Médiapart qui n’ont pu réaliser leur reportage, les gros bras du service d’ordre du Front National leur interdisant de pénétrer dans le lieu des manifestations publiques pour y faire leur travail.

 

  • Par la suite, David Rachline a tout fait pour censurer la liberté d’expression religieuse des musulmans de Fréjus en prenant un arrêté qui a suspendu les travaux de la mosquée. Le juge de l’urgence a fait échec à cette décision en suspendant l’arrêté municipal, ce qui a permis la reprise des travaux.

 

  • Plus récemment, en sa qualité de maire, David Rachline a annulé, sous prétexte d’économies, les abonnements  de la médiathèque de la ville à deux journaux nationaux importants : Libération et Le Figaro qui ont ainsi été retirés de la consultation du public.

Il s’agit là d’autant d’actes qui progressivement visent à bâillonner la liberté d’expression à Fréjus ! Le Forum Républicain est présent pour dénoncer ces mesures liberticides ! La liberté d’expression, fruit de longues batailles dans notre pays, ne se négocie pas !

Vous voulez en savoir plus?

 C'est très simple: 

utilisez notre formulaire de contact ou inscrivez vous à notre lettre d'information.

Nous aimons:

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain