Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 11

05/06/24

 

L’élection du 9 juin au Parlement européen, un enjeu citoyen pour chaque habitant de l’Union européenne !

L’Union européenne s’est construite de manière pacifique sur un territoire qui défend un ensemble de valeurs fondées sur la démocratie, la liberté et le respect de l’individu.

Il s’agit du seul ensemble de l’histoire dans lequel les États ont volontairement décidé de renoncer à régler leurs différents par la guerre et ont créé des institutions comme le Parlement qui permettent aux citoyens européens d’être représentés pour les grandes décisions qui concernent leur vie quotidienne.

L’Union a mis en place une monnaie unique -l’euro- et des politiques communes pour la promotion d’une agriculture durable, pour la cohésion sociale et le développement des territoires, pour la lutte contre le dérèglement climatique et la défense des consommateurs. Elle s’inscrit au premier plan dans le combat pour les droits humains.

Son action permet la libre circulation des personnes, des biens et des services sur tout le territoire et soutient en particulier les échanges pour les étudiants avec le programme Erasmus.

Plus récemment, pour lutter contre la crise sanitaire liée à la pandémie du COVID, l’Union européenne a mis en place une mutualisation des financements pour l’achat de vaccins et pour décider un grand plan de relance de 750 milliards d’euros.

➢ POURQUOI VOTER LE 9 JUIN 2024 ?

Parce que l’Union protège nos DROITS, nos LIBERTÉS, notre DÉMOCRATIE face aux menaces de régimes autoritaires, comme celui de Russie.

Certaines critiques s’appuient souvent sur des imperfections du modèle défendu par l’Union européenne qui n’assurent pas toujours les solidarités nécessaires attendues par les peuples.

• La participation des citoyens à la construction pacifique d’un ensemble de 450 millions d’habitants reste la réponse à ces critiques car c’est grâce à cette participation que les progrès seront réalisés pour réussir une Union répondant aux aspirations de ses habitants.

LE 9 JUIN PROCHAIN VOTONS POUR DESIGNER NOS REPRESENTANTS AU PARLEMENT EUROPEEN !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 10

01/06/24

 

L’imposture sociale du RN au Parlement Européen

Marine Le Pen et le Rassemblement National se sont posés depuis longtemps en défenseurs du travail et des travailleurs, du pouvoir d’achat et de la liberté de consommer.
 
Mais sous ces apparences d’un discours « social » une autre réalité apparaît lorsqu’on se penche sur les votes au Parlement européen des eurodéputés du RN.

Pour se forger son opinion sur la réalité des positions défendues par le RN en matière sociale, le Forum Républicain a analysé quelques-uns des votes de ses eurodéputés.

➢ Les eurodéputés du Rassemblement national ont voté contre la Directive (loi européenne) de l’Union européenne sur le salaire minimum, adoptée le 19 octobre 2022.
 
Dans l’UE, 21 États sur 27 ont actuellement fixé une rémunération minimale au niveau national. Celle-ci s’élève de 363 euros brut par mois en Bulgarie à 2 313 euros brut au Luxembourg au 1er juillet 2022 (source Eurostat). En France, le Smic à atteint aujourd’hui 1 679 euros brut.
 
Le but de la directive n’est pas d’établir un seul et même “Smic” pour l’ensemble de l’UE mais de favoriser la convergence à la hausse des rémunérations minimales en Europe. Leurs niveaux resteront déterminés par les Etats membres.

➢ Les eurodéputés du Rassemblement national se sont abstenus sur la Directive qui vise à la transparence des rémunérations, adoptée le 10 mai 2023
 
Cette directive a pour objet de renforcer le droit à l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes dans l’ensemble de l’UE. Elle introduit, à cet effet, des obligations de déclaration pour les employeurs des grandes entreprises en matière d’égalité salariale entre hommes et femmes, accorde aux travailleurs le droit de demander à leur employeur des informations sur leur propre salaire et sur les niveaux moyens de rémunération, et met en place des mécanismes visant à renforcer l’application des principes d’égalité salariale.

➢ Les eurodéputés d’extrême-droite ont voté contre la Directive sur le devoir de vigilance des entreprises, adoptée le 24 avril 2024
 
Cette directive exige des entreprises et de leurs partenaires en amont et en aval de prévenir, de stopper ou d’atténuer leur impact négatif sur les droits humains et l’environnement. Cela inclut l’esclavage, le travail des enfants, l’exploitation par le travail, l’érosion de la biodiversité, la pollution ou la destruction du patrimoine naturel.
 
Sont concernées les entreprises de l’UE et de pays tiers ainsi que les sociétés-mères réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 450 millions d’euros.
 
Les entreprises doivent élaborer un plan de transition et sont responsables des dommages. Elles pourront être condamnées à des amendes en cas de non-respect de leurs obligations.
 
➢ Les eurodéputés RN ont fait le choix de l’abstention sur la directive sur les travailleurs détachés révisée le 29 mai 2018.
 
La directive sur les travailleurs détachés garantit aux travailleurs européens partis travailler temporairement dans un autre État membre de l’Union européenne un socle de droits sociaux, afin d’éviter le dumping social au sein de l’UE. La nouvelle directive prévoit une rémunération égale à celle des collègues de l'État d'accueil.
 
➢ Les eurodéputés de l’extrême-droite se sont opposée à la création du fonds social pour le climat décidé par le Conseil et le Parlement le 18 décembre 2022.
 
Ce fonds, avec un budget qui pourra aller jusqu’à 86, 7 milliards d’euros de 2026 à 2032, vise à soutenir les plus vulnérables (y compris les micro-entreprises), en particulier ceux qui sont touchés par la précarité énergétique ou qui ont des difficultés pour financer leur mobilité lors de la transition vers une économie verte.
 
➢ Les eurodéputés du RN se sont opposés à la résolution sur le renforcement du dialogue social dans les entreprises, adoptée par le Parlement le 2 février 2023.

LE 9 JUIN PROCHAIN, LE FORUM REPUBLICAIN VOUS APPELLE A VOTER CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE.

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 9

23/05/24

 

Les eurodéputés du Rassemblement National et les régimes autoritaires : un bilan éclairant
 
Le Forum Républicain a déjà dénoncé les votes des eurodéputés du Rassemblement National contre les résolutions du Parlement européen qui critiquaient la manière dont le régime russe traite ses opposants (voir Spécial élections européennes du 9 juin n° 3).

➢ Au-delà du régime russe, Jordan Bardella et les eurodéputés du RN refusent de dénoncer la situation dégradée des droits de l’homme dans les régimes autoritaires en général. Cette position serait justifiée par la volonté du RN de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays concernés.

Ainsi, ignorer les détentions arbitraires ou d’autres sévices contre des opposants politiques, et refuser de dénoncer des cas de violations des libertés fondamentales, sont à porter dans le bilan général des votes des eurodéputés RN contraires aux valeurs défendues par l’Union européenne.

En cinq ans (2009-2024), Jordan Bardella et ses collègues ont été bienveillants :

• A l’égard de la Chine : les eurodéputé RN n’ont jamais soutenu des textes qui s’inquiètent du travail forcé et de la situation des Ouïgours (abstention le 17 décembre 2020), des violations des libertés fondamentales à Hongkong (opposition le 20 janvier 2022) ou de l’enlèvement d’enfants tibétains et de « pratiques d’assimilation forcée » (abstention le 14 décembre 2023).

• A l’égard de l’Egypte : le combat contre l’islamisme est invoqué pour refuser de voter des résolutions dénonçant la situation des droits de l’homme (18 décembre 2020 et 24 novembre 2022).

• A l’égard de la Tunisie : les eurodéputés du RN se sont opposés à une résolution dénonçant les atteintes à la démocratie (20 octobre 2021).

• A l’égard des Emirats arabes unis : les eurodéputés RN ont refusé de dénoncer la détention arbitraire de militants démocrates (16 septembre 2021).

Quant à la Biélorussie, proche du régime russe, elle bénéficie de l’abstention des eurodéputés du RN quand il s’agit de dénoncer « le traitement inhumain et l’hospitalisation » d’un chef de l’opposition (11 mai 2023) ou une « nouvelle vague d’arrestations de masse » contre des militants de l’opposition (8 février 2023).

➢ Néanmoins, la position de non-ingérence affirmée par le Rassemblement national varie selon le régime en place :

Ainsi, les résolutions soutenant les opposants de pays dont les régimes sont à l’opposé de ce que défend le RN, sont approuvées par les élus d’extrême-droite : Venezuela (14 mars 2024), Cuba (16 septembre et 16 décembre 2021), Nicaragua (15 septembre 2022) Algérie (11 mai 2023).

Tout se passe comme si, pour le RN, les détentions arbitraires, les sévices contre les opposants politiques, les violations des libertés fondamentales et les atteintes aux droits de l’Homme en général seraient à dénoncer ou non selon le régime qui en porte la responsabilité.

LE 9 JUIN PROCHAIN, VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 8

16/05/24

 

Un Pacte sur l’immigration et l’asile contesté
 
En 2015, plus d’un million et demi de réfugiés, pour la plupart syriens sont arrivés en Europe sans être relocalisés dans tous les pays européens, créant ainsi une crise migratoire qui, depuis, s’est prolongée les années suivantes.

Avec le Pacte sur l’immigration et l’asile adopté par le Parlement européen le 10 avril 2024, l’Union Européenne s’est dotée de règles communes.

➢ Ce Pacte présente cependant de graves reculs pour les droits fondamentaux.

Les règles adoptées visent à harmoniser l’accueil des migrants en Europe et à accélérer les procédures. Elles sont marquées par deux caractéristiques : durcissement des règles de l’accueil et solidarité entre les Etats membres pour l’accueil des arrivants admis au séjour :
• les demandes d’asile devront être traitées en six semaines. Ceux dont la demande sera rejetée pourront être renvoyés dans un délai de six à dix semaines. Des centres de rétention seront mis en place aux frontières de l’UE pour accueillir y compris les enfants de plus de six ans.
• Une solidarité est instituée entre les Etats membres envers les pays de première entrée (Italie, Grèce Espagne) soit par le biais de relocalisations des migrants dans d’autres pays européens, soit en cas de refus de l’accueil par un pays, par un soutien financier de ce dernier.

Le Conseil de l'UE prévoit au moins 30 000 relocalisations par an, afin d'accueillir à terme jusqu'à 120 000 demandeurs d’asile par an dans toute l’Europe. La compensation financière prévue pour les pays membres refusant les relocalisations est de 20 000 euros pour chaque demandeur d'asile.

Le pacte n’entrera en vigueur qu’en 2026. Pour sa mise en oeuvre, beaucoup dépendra de la volonté politique des Etats membres d’accepter leurs responsabilités. Il est cependant clair que le premier objectif de ce dispositif législatif est dissuasif, car il donne à l’Europe l’apparence d’une forteresse.

Ce Pacte est jugé :
▪ Pas assez dur par l’extrême droite qui dénonce comme à son habitude un projet « immigrationiste »,
▪ Trop dur pour de très nombreuses Organisations Non Gouvernementales (ONG) d’aide humanitaire et pour les défenseurs des droits de l’homme, qui y voient un déni des valeurs humanistes.

Le Pacte avait, en effet, pour objectif de mettre en oeuvre une réelle solidarité avec les pays de première entrée :
• Il organise, de fait, la privation de liberté à grande échelle des personnes arrivants sur le territoire européen, y compris les familles avec enfants ou les personnes vulnérables. Or aujourd’hui, les centres de rétention aux frontières sont déjà surpeuplés et les personnes y vivent dans des conditions indignes qui mettent en péril leur sécurité, et leur santé physique et mentale.
• Il permet un examen expéditif des demandes d’asile, qui fait craindre une augmentation significative des violations des droits des demandeurs.
 
Le Pacte n’évoque pas la question des voies d’accès sûres et régulières réclamées par les ONG. Les personnes migrantes sont souvent contraintes d’emprunter des itinéraires de plus en plus dangereux, ce qui fait de 2023 l’année la plus meurtrière depuis 2015. Rien qu’en Méditerranée, plus de 2 500 personnes ont été déclarées mortes ou disparues l’année dernière.

L’Europe a besoin de main d’oeuvre pour développer son économie

Malgré la forte hostilité proclamée à l’immigration qui a marqué l’arrivée au pouvoir de certains de leurs dirigeants, il est à noter que plusieurs Etats Membres ont décidé d’accueillir par des voies légales l’immigration de travail afin de répondre aux besoins de main d’oeuvre :
• L’Italie du gouvernement d’extrême-droite de Giorgia Meloni prévoit d’accueillir 452.000 travailleurs étrangers supplémentaires pour les trois ans à venir.
• La Hongrie du gouvernement d’extrême-droite de Viktor Orban a créé un statut de « travailleur invité » qui pourrait accueillir, selon lui, jusqu’à 500.000 personnes.
• La Pologne qui compte déjà 1,5 million de travailleurs ukrainiens sur son sol passe des accords bilatéraux avec différents pays tiers pour faire venir de la main d’oeuvre étrangère.
• L’Allemagne a promis d’attirer chaque année 400.000 travailleurs qualifiés.
 
Mise à part l’affirmation d’une volonté de fermer les frontières malgré les besoins de main d’oeuvre des secteurs professionnels en tension, l’extrême-droite française n’apporte pour sa part aucune solution au phénomène migratoire qui marquera encore l’Europe et le monde dans les années futures !
 
 
LE 9 JUIN PROCHAIN, VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 7

04/05/24

 

Les retours en arrière du Rassemblement National et de Reconquête face à la construction européenne

Le 9 juin prochain, les électeurs décideront en particulier de la nature de l’Union Européenne face aux grands enjeux sur son futur.

Quitter ou rester dans l’Union Européenne et l’Euro ?

En 2017, au cours de sa première campagne pour l’élection présidentielle, Marine Le Pen avait défendu un FREXIT, la sortie de la France de l’Union Européenne sur le modèle de la Grande Bretagne. Exit l’Euro, la monnaie commune, Exit la liberté de circulation des biens et des personnes, Exit les politiques communes comme celle de la Politique Agricole Commune, Exit le rapprochement des Etats Membres pour un Etat de droit aux valeurs communes…

Puis, avec la campagne de l’élection présidentielle de 2022, elle opère un revirement complet.

Comme les Français semblaient tenir à l’Union Européenne, à l’Euro, à la liberté de circulation dans l’espace européen, aux échanges d’étudiants avec Erasmus, il n’a plus été plus question de quitter formellement l’Union Européenne, mais de la transformer en une Europe des Nations qui coopèrent entre elles, sans pour autant préciser comment la France seule pourrait faire cette transformation contre l’ensemble des 26 autres Etats Membres.

Une position qui manifeste en réalité une volonté de retour en arrière face à la construction européenne.

Protection de l’environnement ou défense des intérêts industriels ?

Lors de cette deuxième campagne présidentielle, Marine Le Pen voulait faire croire qu’elle était protectrice de l’environnement ainsi que de la santé des agriculteurs et des consommateurs.

Elle promettait alors d’inscrire dans la Constitution le droit des Français « à la sécurité environnementale », invitait les agriculteurs à se tourner vers la permaculture et se livrait à un plaidoyer en faveur des normes et des contrôles, en vantant notamment « l’excellence sanitaire agricole et environnementale de nos produits ».

Tout en demandant une aide à la transition pour les agriculteurs, le RN souhaite alors la baisse des pesticides qui doit s’accompagner de la restauration des milieux naturels, de la fin des « monocultures intensives » et de la mise en place des jachères.

Avec Jordan Bardella, le RN tient aujourd’hui un discours résolument inverse.

Depuis le début de la crise agricole, commencée mi-janvier 2023, le Rassemblement National s’est aligné sur les positions des syndicats agricoles majoritaires, faisant la guerre aux normes environnementales et sanitaires. Il ne défend plus la baisse de l’usage des produits phytosanitaires, estimant qu’elle nuirait aux capacités de production des filières agricoles et viticoles françaises, et ne mentionne plus leurs effets délétères à long terme.

Ce combat contre une soi-disant « écologie punitive » constitue désormais le coeur de son discours sur l’agriculture.

Rester dans l’Union Européenne pour construire ou en réalité pour déconstruire ?

Aujourd’hui, Jordan Bardella et le RN ne souhaitent plus officiellement quitter l’Union Européenne mais créer une « alliance européenne des nations libres et souveraines » qui serait, de fait, une Europe à la carte dans laquelle les Etats Membres auraient tout le loisir de participer – ou non – à des « coopérations industrielles, économiques, scientifiques » et autres « projets d’avenir ».

Il s’agit d’une vision étroite d’une Union européenne réduite à quelques politiques communes sans que celles-ci soient clairement identifiées, mais qui aurait pour but réel de déconstruire un ensemble créé pacifiquement et démocratiquement de 450 millions d’habitants, unique dans l’histoire du monde.

Le 9 mai 1950, après deux guerre européennes dévastatrices, la déclaration du ministre français Schuman, dont nous fêtons l’anniversaire ce 9 mai, avait invité les Européens à s’engager dans une construction européenne forte sur le chemin de la paix et de la prospérité.

➢ Le retour en arrière nationaliste et replié sur soi, défendu par la liste de Jordan Bardella, est contraire aux intérêts de la France et de l’Europe.

➢ L’évolution actuelle de situation internationale montre en effet un réveil des empires autoritaires qui refusent la démocratie et la liberté des peuple, valeurs essentielles de l’Union Européenne.

LE 9 JUIN PROCHAIN, VOTEZ CONTRE LES LISTES
D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR
LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 6

29/04/24

 

      L’extrême droite et la crise climatique : un déni pour la transition écologique
 
Le 9 juin prochain, les électeurs décideront en particulier du sort de la transition écologique européenne.
 
Alors que les partis d’extrême droite sont en tête des sondages en France, en Italie, en Hongrie, aux Pays-Bas, leurs deux groupes – Identité et démocratie (ID), dont fait partie le Rassemblement national, et les Conservateurs et réformistes (ECR), qui comptent Reconquête d’Éric Zemmour – pourraient obtenir une minorité de blocage pour la mise oeuvre du Pacte Vert adopté au Parlement européen et au Conseil.
 
➢ Or, les mesures préconisées par l’extrême droite face à la crise climatique conduiraient à un désastre politique pour l’Union Européenne et le Pacte Vert.

Quelles sont les principales mesures du Pacte Vert pour répondre à la crise climatique ?
 
• L’Union européenne s’est fixé un objectif de neutralité climatique d’ici à 2050 et doit réduire ses émissions d’au moins 55 % à l’horizon 2030, par rapport aux niveaux de 1990 afin de concrétiser ses engagements pris dans le cadre de l’accord de Paris (2015).
• L’UE veut baisser ses émissions de gaz à effet de serre. Elle a fait de la question énergétique, première source d’émissions, une priorité.
• Les Etats membres doivent allouer 37 % des financements issus du plan de relance de 750 milliards d’euros adopté lors de la crise du COVID à des projets en faveur de l’environnement et du climat.
• Les énergies renouvelables (Energies hydraulique, solaire ou éolienne) devront représenter 42,5 % de la consommation finale européenne d’ici 2030.
• Il sera mis fin à la vente des voitures et des camionnettes thermiques neuves en 2035, et une nouvelle “taxe carbone” aux frontières européennes doit permettre à l’Union d’étendre ses normes environnementales aux entreprises exportant sur son territoire.
 
Ces mesures visent à renforcer l’indépendance énergétique de l’Union en engageant de manière structurelle la baisse de nos importations de gaz, pétrole et charbon. Cette politique est rendue d’autant plus nécessaire avec la guerre en Ukraine qui a révélé les fragilités de l’Europe sur sa sécurité d’approvisionnement en gaz et en pétrole.

Que veulent le Rassemblement National et l’extrême-droite pour faire face à la crise climatique ?

Les députés du Rassemblement National siégeant au Parlement européen se sont opposés aux grandes lois prévues par le Pacte vert :

• Le parti prône le « patriotisme économique » et le « localisme » comme solutions pour lutter contre la crise climatique, mais les eurodéputés RN et Reconquête n’ont pas soutenu la taxe carbone aux frontières.

• Les députés européens du RN et de Reconquête votent contre le doublement de la part des énergies renouvelables prévu par le Pacte vert. Le RN affirme vouloir le tout-nucléaire, même si le temps de construction des nouvelles centrales s’élève au minimum à quinze ans et que, d’ici là, sans éolien et solaire, ce sont des centrales à gaz et à charbon qui devront alimenter les Français en électricité.

• Le RN rejette en bloc toutes les mesures du Pacte vert qui pourraient aider à réduire durablement les factures énergétiques des Français : Jordan Bardella et ses députés se sont vigoureusement opposés à la loi européenne sur l’obligation de rénovation des passoires thermiques.

• Les députés du RN et de Reconquête ont voté contre le Fonds social pour le climat accusé d’être un « outil de pompier pyromane ». Ce fonds vient pourtant en aide aux ménages qui souhaitent rénover leur logement, accéder à un véhicule électrique ou installer une pompe à chaleur par exemple : une avancée majeure du Pacte vert européen qui n’a donc pas reçu les suffrages des députés d’extrême droite.

• Le Rassemblement national et Reconquête se sont opposés à une mesure forte en faveur de la justice sociale : la taxation des superprofits des géants du pétrole, gaz et charbon.
 
Au total, le Rassemblement national et Reconquête s’opposent à toutes les mesures du Pacte vert qui permettent de s’attaquer à la crise climatique. Cela, sans tenir compte des avantages économiques, industriels ou sociaux que la transition écologique peut apporter.

LE 9 JUIN VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR
LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE

22/04/24

             A quoi sert l’Union européenne pour le développement régional ?
 
Le 9 juin 2024, les électeurs français seront appelés à voter pour désigner leurs représentants au Parlement Européen et le Forum Républicain a choisi de répondre aux interrogations des électeurs sur l’apport de l’Union Européenne pour le développement régional, qui est un poste important de dépenses.
 
Le Fonds européen de développement régional (FEDER) a pour objectif de favoriser le développement harmonieux, équilibré et durable de l’Union européenne en réduisant les écarts de développement entre les régions.
 
Avec une enveloppe d’environ 200 milliards d’euros sur la période 2021-2027, le FEDER accorde à la France 9,1 milliards d’euros sur cette période.
 
   ► Les autorités régionales et nationales sont généralement responsables de la sélection et de la gestion des projets financés par le FEDER.
 
Quelques exemples de financements du FEDER dans le Département du Var
 
• Participation de 50% pour la requalification de centres anciens (Hyères : 580 000 euros) et la réhabilitation de CCAS (Hyères, Toulon : 2 180 000 euros),
 
• Participation pour la construction de logements sociaux (OPHLM de Toulon-Habitat : 3 190 036 euros),
 
• Participation pour des formations (publics en rupture scolaire : 184 854 euros, lutte contre la délinquance, Université de Toulon : 1 376 528 euros),
 
• Participation de 39,77% pour des travaux de réhabilitation de crèches à La Seyne sur Mer (1 062 600 euros),
 
• Participation de 70% pour la création de pistes cyclables (à Toulon et à Hyères : 491 225 euros).
 
• Participation de 49,42% pour la restauration d’espaces naturels remarquables (plage de Pampelonne : 3 606 722 euros)
 
• Participation de 70% pour la maîtrise de l’éclairage public du Département (2 130 000 euros).
 
• Participation de 70% pour la connexion électrique des navires à quai (6 133 019 euros).

Il est essentiel pour les responsables locaux élus de s’investir fortement dans la défense des dossiers locaux pour pouvoir faire bénéficier leur territoire des financements du FEDER.
 
Un tel investissement n’est pas à la hauteur des besoins à la municipalité de Fréjus !

➢ LE 9 JUIN 2024, LE FORUM REPUBLICAIN VOUS APPELLE A PARTICIPER AU VOTE POUR UNE EUROPE DEMOCRATIQUE ET SOCIALE EN ECARTANT LES TENTATIONS AUTORITAIRES ET XENOPHOBES !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 5

22/04/24

             A quoi sert l’Union européenne pour le développement régional ?
 
Le 9 juin 2024, les électeurs français seront appelés à voter pour désigner leurs représentants au Parlement Européen et le Forum Républicain a choisi de répondre aux interrogations des électeurs sur l’apport de l’Union Européenne pour le développement régional, qui est un poste important de dépenses.
 
Le Fonds européen de développement régional (FEDER) a pour objectif de favoriser le développement harmonieux, équilibré et durable de l’Union européenne en réduisant les écarts de développement entre les régions.
 
Avec une enveloppe d’environ 200 milliards d’euros sur la période 2021-2027, le FEDER accorde à la France 9,1 milliards d’euros sur cette période.
 
   ► Les autorités régionales et nationales sont généralement responsables de la sélection et de la gestion des projets financés par le FEDER.
 
Quelques exemples de financements du FEDER dans le Département du Var
 
• Participation de 50% pour la requalification de centres anciens (Hyères : 580 000 euros) et la réhabilitation de CCAS (Hyères, Toulon : 2 180 000 euros),
 
• Participation pour la construction de logements sociaux (OPHLM de Toulon-Habitat : 3 190 036 euros),
 
• Participation pour des formations (publics en rupture scolaire : 184 854 euros, lutte contre la délinquance, Université de Toulon : 1 376 528 euros),
 
• Participation de 39,77% pour des travaux de réhabilitation de crèches à La Seyne sur Mer (1 062 600 euros),
 
• Participation de 70% pour la création de pistes cyclables (à Toulon et à Hyères : 491 225 euros).
 
• Participation de 49,42% pour la restauration d’espaces naturels remarquables (plage de Pampelonne : 3 606 722 euros)
 
• Participation de 70% pour la maîtrise de l’éclairage public du Département (2 130 000 euros).
 
• Participation de 70% pour la connexion électrique des navires à quai (6 133 019 euros).

Il est essentiel pour les responsables locaux élus de s’investir fortement dans la défense des dossiers locaux pour pouvoir faire bénéficier leur territoire des financements du FEDER.
 
Un tel investissement n’est pas à la hauteur des besoins à la municipalité de Fréjus !

➢ LE 9 JUIN 2024, LE FORUM REPUBLICAIN VOUS APPELLE A PARTICIPER AU VOTE POUR UNE EUROPE DEMOCRATIQUE ET SOCIALE EN ECARTANT LES TENTATIONS AUTORITAIRES ET XENOPHOBES !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 4

14/04/24

             Des députés au Parlement Européen renvoyés devant la justice
 
Le 9 juin 2024, les électeurs français seront appelés à voter pour désigner leurs représentants au Parlement Européen.

Avant d’utiliser leur droit de vote, les électeurs sont en droit de savoir pourquoi la justice a été saisie de l’affaire dite « des assistants parlementaires » de certains eurodéputés.

➢ L’Office Européen de Lutte Antifraude du Parlement Européen a en effet enquêté sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires auprès d’eurodéputés du RN et du MODEM.

Il s’agissait pour l’Office de déterminer si les eurodéputés ont utilisé conformément au droit les fonds publics qui leur ont été confiés pour leur permettre d’exercer leur mandat dans les législatures précédentes (2010-2015 et 2015-2019).

Les conclusions de l’enquête ont permis de renvoyer les affaires devant la justice française.
 
  • Le Tribunal de Paris a, d’ores et déjà considéré que 293 000 euros de fonds publics européens avaient été détournés pour les assistants du MODEM. Il a condamné le MODEM à une amende de 350 000 euros et 5 eurodéputés à des peines de prison avec sursis, d’amende et d’inéligibilité de deux ans.
 
  • Les deux juges d’instruction chargés de l’affaire des assistants parlementaires du Rassemblement National ont renvoyé devant la justice Marine Le Pen en sa qualité de présidente du parti au moment des faits ainsi que 26 autres personnes.

Les cadres du RN sont soupçonnés d’avoir conçu un mécanisme visant à financer les embauches du parti grâce aux fonds européens dévolus à rémunérer les assistants parlementaires d’eurodéputés. Mis en place entre 2004 et 2016, le système aurait causé un préjudice évalué par le Parlement Européen à 6,8 millions d’euros, dont une partie a déjà été recouvrée sous forme de prélèvements sur les salaires des députés européens du RN. Marine Le Pen a ainsi réglé, en juillet 2023, 326 401 euros.
 
Avec Marine Le Pen, ces cadres sont accusés de détournement de fonds publics.

➢ Ces faits sont passibles non seulement de peines de prison mais surtout d’inéligibilité. Le procès devrait se tenir en septembre 2024.

Le procès représente une menace concrète pour la candidature de Mme Le Pen à l’élection présidentielle : l’inéligibilité.

LE 9 JUIN 2024, VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 3

08/04/24

 

             Les votes des députés RN au Parlement Européen (2019-2024)

Marine Le Pen cherche à apparaître comme soi-disant “normalisée” dans le paysage républicain et respectueuse des institutions. Selon elle, le RN ne serait plus du tout admirateur de Poutine. Elle-même défendrait l’IVG, les droits des homosexuels, la condition féminine, etc.
 
Pourtant au Parlement Européen, les députés RN se distinguent par leurs prises de position xénophobes, prorusses, anti-droits des femmes… et leur manque d’assiduité.

En effet, si l’on compare leur travail parlementaire à celui des autres groupes, les eurodéputés RN participent très peu à l’élaboration des lois européennes et votent contre la plupart des textes proposés.

Les votes des députés RN dans la crise ukrainienne

Jusqu’à l’invasion de l’Ukraine du 24 février 2022, les eurodéputés du Rassemblement National revendiquaient haut et fort leur proximité avec Poutine. Ils ont voté :
• Contre la condamnation par le Parlement Européen de la tentative d’assassinat de l’opposant Alexeï Navalny (septembre 2020),
• Contre celle des violations des droits humains par la milice Wagner (novembre 2021)
• Contre celle de la répression de la société civile russe (décembre 2021),
• Contre une résolution de soutien à « l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale » de l’Ukraine (décembre 2021)

Depuis « l’opération spéciale » qui s’est traduite par l’invasion de l’Ukraine, ils ont opté pour une forme de « neutralité » moins ostentatoire. Certes, ils ont condamné l’invasion en mars 2022.

Mais ils se sont opposés :
• A une aide financière à l’Ukraine (février 2022),
• A une résolution pour accorder une libéralisation temporaire des échanges entre l’UE et l’Ukraine (mai 2022).
• A une résolution visant à faire reconnaître la Fédération de Russie comme Etat soutenant le terrorisme (novembre 2022).
• A la résolution prise à l’occasion de l’anniversaire d’un an de l’agression de la Russie contre l’Ukraine (février 2023).
• A la résolution condamnant les conditions de détention d’Alexeï Navalny et d’autres prisonniers politiques russes (février 2023).

Ils se sont abstenus sur d’autres résolutions :
• Sur de nouvelles aides à l’Ukraine (juillet et novembre 2022),
• Sur la condamnation de « l’escalade de la guerre menée par la Russie » (octobre 2022),
• Sur la création d’un tribunal pour les crimes d’agression contre l’Ukraine (janvier 2023),
• Sur la préparation d’un sommet entre l’Union européenne et l’Ukraine (février 2023).

Les députés du Rassemblement National ont refusé le renforcement des pouvoirs de l’Union Européenne.

La vingtaine de textes adoptés en cinq ans par le Parlement sur les questions de démocratie et d’Etat de droit ont tous été rejetés (19 votes contre, deux abstentions), notamment celui de septembre 2021 sur la liberté des médias et la détérioration de l’Etat de droit dans l’Union, ou celui de septembre 2022 sur l’existence d’un risque de violation par la Hongrie des valeurs européennes.

Les députés du RN se sont abstenus ou ont voté contre les textes liés à l’environnement ou à la biodiversité.

Ils se sont ainsi opposés à la loi sur la restauration de la nature, qui vise à restaurer au moins 20 % des zones terrestres et maritimes de l’Union d’ici à 2030, comme au texte « De la ferme à la table », le volet agriculture du pacte vert pour l’Europe qui ambitionne la neutralité carbone de l’UE en 2050.

Sur les textes sociétaux ou sur l’égalité hommes-femmes.

Les députés du RN ont voté :
• Contre des mesures pour faire face au harcèlement sexuel au sein du Parlement (décembre 2020),
• Contre la déclaration de l’Union européenne comme « zone de liberté LGBTIQ » (mars 2021),
• Contre la reconnaissance des unions de personnes du même sexe à travers toute l’Europe (septembre 2021).

➢ Ils ont préféré s’abstenir sur l’égalité des rémunérations hommes-femmes (mars 2023), ils n’ont pas voté la résolution de condamnation du recul de l’avortement aux Etats-Unis après la décision de la Cour suprême américaine (juillet 2022), celle de dépénalisation universelle de l’homosexualité (avril 2023) et la ratification par l’Union de la Convention d’Istanbul sur les violences faites aux femmes (mai 2023).

Sur les droits de l’homme,
La plus haute distinction accordée par Bruxelles est le prix Sakharov, créé en 1988. Le Parlement européen l’a l’attribué au mouvement Femme, Vie, Liberté et à Mahsa Amini, la jeune Iranienne tuée en septembre 2022 pour un voile mal ajusté.

Sur une suggestion de Thierry Mariani (RN), le groupe Identité et Démocratie auquel appartient le RN s’est distingué en proposant d’attribuer ce prix au… milliardaire américain et patron de X (anciennement Twitter) Elon Musk, qui s’est illustré récemment en défendant l’essayiste antisémite Alain Soral, condamné pour homophobie, et en accusant le philanthrope juif George Soros de vouloir détruire la civilisation.

➢ Quant à Jordan Bardella, le Président du groupe RN au Parlement Européen, il est surtout connu pour ses absences et son manque d’implication. Qu’à cela ne tienne, il a été désigné pour conduire la liste du RN aux élections au Parlement européen du mois de juin 2024 !

LE 9 JUIN VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

10 ans de municipalité frontiste : Tournons la page !

01/04/24

 

David Rachline s’apprête à fêter dix ans de gestion municipale en dressant un bilan autosatisfait. Il a même proclamé au conseil municipal du 28 mars 2024 que sa gestion « était saine » (sic)!

Lors de la campagne pour les élections municipales de 2014, il avait promis :

• la « Moralisation de la politique locale par un comportement exemplaire de l’équipe municipale, par plus de transparence notamment dans l’attribution des marchés publics et des emplacements des commerçants non-sédentaires » (citation) : aujourd’hui une enquête pénale est ouverte par le procureur de la République de Draguignan sur la gestion municipale, des adjoints au maire sont renvoyés devant la justice et les marchés du BTP ainsi que ceux de maitrise d’oeuvre sont attribués principalement à la même entreprise et au même architecte ;

• de réduire la dette laissée par son prédécesseur : la dette municipale est passée de 140,3 millions d’euros fin 2013 à 151,6 millions en 2023 en comptant la dette du pôle enfance ;

• une « urbanisation raisonnée au service des Fréjusiens »: il suffit de se promener dans le quartier de Fréjus-Plage saccagé par la multiplication des chantiers, pour constater que, parmi d’autres chantiers, les maisons individuelles sont remplacées par des groupes d’immeubles de grande hauteur défigurant l’espace et sans respiration verte ;

• de préserver le patrimoine municipal : les ventes du patrimoine ont atteint le chiffre record de 60 millions d’euros, contribuant ainsi à une bétonisation galopante ;

• d’organiser des référendums locaux sur tous les grands sujets : il refuse aujourd’hui le référendum sur le projet d’aménagement d’un hôtel de luxe avec privatisation de l’espace méditerranéen sur la base nature ;

• de dynamiser le centre-ville en restaurant le bâti ancien et en protégeant le petit-commerce : le centre-ville se meurt aujourd’hui et les grandes surfaces se développent en périphérie ;

• d’en finir avec le système des copains à la mairie : les embauches de chargés de mission fictifs ont été dénoncées en 2021par la chambre régionale des comptes.

Dans la période de dix années de mandat David Rachline a montré qu’il n’aime pas le dialogue avec les habitants organisés. Il préfère les méthodes musclées contre ses contradicteurs !

• les centres sociaux de Villeneuve, La Gabelle et l’Agachon ont été fermés faute de subventions municipales ;

• une « punition » collective a été prise contre les habitants de La Gabelle avec la suppression de quelques maigres aides municipales ;

• la démocratie locale a été systématiquement attaquée au conseil municipal : micro coupé pour les opposants, dévalorisation méprisante de leurs propositions ;

• la liberté de la presse a été bafouée par des mesures de boycott (Var Matin) ou d’interdiction d’entrée dans les rassemblements du RN ;

• les grandes associations locales, sportive et culturelle, sont muselées (AMSLF, AQVTM) ou systématiquement attaquées en justice (CDIGFP).

➢ Aujourd’hui, des projets pharaoniques vont aggraver la dette comme ceux de la promenade des bains et du parking de la République (coût du parking passé de 12 millions initialement à 20 millions d’euros).

Non, la gestion municipale de Fréjus n’est pas « saine » comme le prétend le maire !

Les Fréjusiens attendent pour 2026 une nouvelle équipe débarrassée de la gestion frontiste, ouverte au dialogue et tolérante qui fera passer le bien commun de la ville avant les avantages personnels.

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 2

28/03/24

 

     Les liaisons sulfureuses du Rassemblement National au Parlement Européen

Au mois de juin 2024, vous allez voter avec les électeurs des 27 pays membres de l’Union Européenne (UE) pour choisir vos représentants au Parlement selon un scrutin de liste à l’échelle nationale proportionnel à un tour.

En France, ce sont 81 eurodéputés sur un total de 720 membres du Parlement qui seront élus le 9 juin 2024.

Les eurodéputés exercent trois pouvoirs :

Législatif : le Parlement vote les lois communautaire (directives et règlements) en codécision avec le Conseil Européen qui réunit les Chefs d’Etat et de gouvernement ;

Budgétaire : il établit, avec le Conseil Européen, le budget annuel de l’UE (168,6 milliards d’euros en 2023) ;

De contrôle : il intervient dans la procédure de désignation de la Commission Européenne qui représente l’exécutif communautaire. Il contrôle les activités de la Commission (commissions d’enquête, rapports spécifiques), pose des questions écrites ou orales et peut aller jusqu’à la censurer.

L’essentiel des dépenses européennes est consacré à la Politique agricole commune (PAC, à hauteur de 33 % du budget européen en 2022) et à la Politique de cohésion (30 %), dont l’objectif est de réduire les inégalités régionales et sociales au sein de l’Union européenne.
 
A elles seules, ces politiques représentent donc près de deux tiers du budget de l’UE.

➢ Le rôle du Parlement est d’assurer un équilibre démocratique pour définir, avec le Conseil Européen, les politiques à mettre en oeuvre dans l’Union Européenne.

➢ Or, la poussée des mouvements d’extrême-droite dans les Etats de l’Union fait craindre pour ce scrutin du mois de juin une remise en cause de la construction européenne elle-même.

Quelle est la situation de l’extrême-droite au Parlement Européen (2019-2024) ?

L’extrême-droite s’est rassemblée depuis 2019 au sein de deux groupes parlementaires : le groupe Identité et Démocratie et le groupe les Conservateurs et réformistes européens (CRE).

On retrouve dans le groupe Identité et Démocratie (ID) les 25 eurodéputés de La Ligue (Italie) de Matteo Salvini, les18 élus du Rassemblement national (RN) menés par Jordan Bardella, l’Alternative fûr Deutschland (AfD) avec 9 eurodéputés, puis le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ) et le Vlaams Belang (VB) belge qui disposent chacun de 3 sièges ; le parti Liberté et démocratie directe (République tchèque) a 2 eurodéputés et l’Estonie et le Danemark un député chacun.

➢ Tous les membres du groupe Identité et Démocratie affichent leur volonté de mettre un terme à une construction européenne aux liens étroits pour la remplacer par une Europe des Nations aux liens des plus vagues. Ils font du rejet de l’immigration et du multiculturalisme, ainsi que de l’hostilité à l’islam leur thème favori ;

➢ Tous les membres du groupe Identité et Démocratie votent systématiquement contre ou s’abstiennent (sur le soutien à l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, sur la condamnation de la répression de la société civile russe, sur les questions de démocratie et de défense de l’Etat de droit, sur la défense des droits des femmes etc..)

Quand au groupe les Conservateurs et réformistes européens (CRE), il comprend d’autres mouvements d’extrême-droite tels que Fratelli d’Italia, le parti polonais Droit et Justice (PIS), Vox d’Espagne et le parti hongrois du Premier Ministre Orban.

Depuis 2019, l’extrême-droite a progressé dans plusieurs pays de l’Union.
 
A la suite des derniers scrutins nationaux, l’extrême droite a accédé à la tête des gouvernements italien et hongrois. Ailleurs dans l’Union européenne, des coalitions entre partis de droite traditionnels et partis d’extrême-droite se forment. Ce courant politique participe ainsi à l’exécutif néerlandais, finlandais et slovaque. Il apporte son soutien sans participation à celui de la Suède.

En Pologne et en Espagne, les récentes élections législatives ont cependant marqué un recul de l’extrême-droite. En France et en Allemagne, les sondages montrent une poussée importante du Rassemblement National et de l’AfD (Alternative für Deutschland).
 
➢ Dans le même temps, selon une enquête publiée mercredi 10 janvier par le site d’investigation Correctiv, plusieurs des responsables de l’AfD se sont radicalisés et ont participé à une réunion avec des membres de la mouvance néonazie le 25 novembre 2023, pour discuter d’un projet d’expulsion à grande échelle visant des étrangers, mais aussi des nationaux Allemands qui ont le tort d’avoir des origines étrangères.
 
Or, l’AfD a atteint dans les intentions de vote des niveaux inquiétants pour les démocrates : de 21 à 23 % à l’échelle nationale et autour de 30 % dans les six Länder d’ex-Allemagne de l’Est.

Les démocrates allemands ne s’y sont pas trompés : ils ont massivement manifesté par centaines de milliers contre ce retour d’une l’idéologie inspirée du nazisme qui a conduit au désastre dans leur pays.

Une progression de l’extrême-droite dans le scrutin du mois de juin aurait des conséquences fortes sur des questions essentielles comme la défense commune, la lutte contre le réchauffement climatique, la défense de l’Etat de droit au niveau de l’Union…

La fascination qu’exercent les dirigeants autoritaires sur l’extrême-droite mettrait à mal toute avancée de l’intégration européenne. L’idée même d’une Europe forte, pacifique et prospère serait affaiblie.

Aussi, dans ce contexte, les prochaines élections européennes de juin 2024 sont un enjeu majeur. Nous avons besoin de conforter l’Union Européenne et ses valeurs dans l’intérêt des peuples qu’elle représente.

➢ Le Forum Républicain appelle les électeurs à se mobiliser pour éviter une alliance entre droite et extrême-droite au Parlement européen, et combattre le poids du souverainisme et du nationalisme.

LE 9 JUIN VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

Spécial Elections européennes du 9 juin 2024 n° 1

20/03/24

 

              Pour une Europe démocratique et solidaire
Le 9 juin 2024, nous aurons la possibilité de faire entendre notre voix dans la construction européenne qui avance. En effet, de grands défis traversent notre époque et l’Union européenne (UE) reste l’échelon le plus pertinent pour y répondre.

Depuis la précédente élection de 2019, les temps ont beaucoup changé et militent pour une Union Européenne approfondie :

• L’épreuve de la crise sanitaire a mobilisé les Etats-membres en obligeant à renforcer leur solidarité ;

• Le retour de la guerre sur le continent à la suite de l’agression russe de l’Ukraine a fait prendre conscience que les Etats-membres doivent renforcer leur défense militaire ;

• La pression qu’exerce la Russie sur les démocraties occidentales dont l’Europe et sur les peuples qui la constituent via les réseaux sociaux, la désinformation continue appellent à la mobilisation générale.

La question de la défense commune, la lutte contre le dérèglement climatique et l’extinction de la biodiversité, la promotion d’une agriculture durable, la régulation du capitalisme mondialisé et le combat pour les droits humains et sociaux ne peuvent aujourd’hui se concevoir sérieusement sans une action publique collective européenne forte.

Dans tous ces domaines, la construction européenne permet aux Etats-nations d’agir plus efficacement en oeuvrant ensemble face à des acteurs puissants (grandes puissances, entreprises multinationales). Elle permet de peser davantage face à des défis globaux que ces Etats sont impuissants à relever de manière isolée.

Plus que jamais, l’Union Européenne apparaît, de plus, comme un projet de valeurs, un modèle que bon nombre d’humains sur Terre nous envient. Nous devons agir pour défendre ces valeurs contre les conceptions autoritaires de certains autocrates qui projettent de nous priver des libertés chèrement acquises par les Européens dans leur histoire.

Pour autant, des mouvements politiques nationalistes situés à l’extrême-droite de l’échiquier politique font miroiter aux électeurs un repli sur l’Etat-Nation avec fermeture des frontières, rejet de l’étranger et restrictions des libertés comme solutions aux problèmes rencontrés.

Aussi, dans le cadre de l’élection du 9 juin 2024, nous aurons à choisir entre deux conceptions de la construction européenne qui s’affrontent :

• Celle du souverainisme et du repli sur les Etats-nations qui est représentée par les partis d’extrême-droite. Cette voie ne peut conduire qu’au renouvellement des affrontements que nous avons connus dans le passé et qui ont mené à la ruine de l’Europe ;

• Celle de l’approfondissement de la démocratie et du respect mutuel des peuples qui composent l’Union afin de maintenir la paix et la prospérité sur le continent.

➢ Le Forum Républicain appelle les citoyens à participer au vote pour faire entendre leur voix et écarter les tentations autoritaires et xénophobes qui sont prônées par les mouvements extrémistes.

LE 9 JUIN VOTEZ CONTRE LES LISTES D’EXTREME-DROITE SOUTENUES PAR LE RASSEMBLEMENT NATIONAL ET RECONQUETE !

 

LES CHRONIQUES du FORUM n°13

08/05/23

 

Chaque année, la Journée de l'Europe vient nous rappeler qu'un certain 9 mai 1950, Robert Schuman, Ministre français des affaires étrangères, a lancé un appel pour une construction européenne pacifique et démocratique qui s'est traduit aujourd'hui par la constitution de l'Union Européenne.
 
Notre association a voulu consacrer un numéro spécial des Chroniques du Forum Républicain pour rappeler les valeurs et les objectifs de l'Union Européenne de nos jours.Vous trouverez ce numéro en pièce jointe.
 
Le Forum Républicain vous invite à la fête organisée à l'occasion de cette Journée de l'Europe:
 
                                                           Le 13 mai 2023 de 15 à 18h
                              Place de la République à Fréjus

 

chroniques 13.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

Pour une Union Européenne démocratique et solidaire !

04/05/23

 

Le 9 mai 1950, Robert Schuman, ministre français des affaires étrangères proposait, par une déclaration solennelle, la création d'un espace démocratique de liberté et de solidarité en Europe afin de garantir une paix durable entre les peuples européens adhérant à cet espace.
 
Cette initiative a conduit à la création de l'Union Européenne fondée sur la volonté libre des peuples qui la compose de s'unir sur des valeurs démocratiques partagées et pour des objectifs communs de solidarité.
 
Elle rassemble 27 Etats Membres et reste l’exemple unique au monde de la création d'un espace de paix et de progrès, dans le respect mutuel des traditions et de la culture de chacun.
 
Aujourd'hui, pour la 8ème année, le Forum Républicain vous invite à fêter ensemble l'anniversaire de la déclaration Schuman :
 
Le Samedi 13 mai 2023 de 15h à 18h
Place de la République à Fréjus
 
Cet évènement est organisé, pour la deuxième année consécutive, en solidarité avec l'Ukraine injustement agressée par un régime autoritaire qui bafoue les droits des peuples à décider de leur sort.
 
Au programme :
- stand d'information sur la construction européenne
- stand de solidarité avec l'Ukraine
- stand du Forum Républicain
- atelier artistique et graphique
- animation musicale

 

LES CHRONIQUES du FORUM n°12

16/03/23

 

Le Forum Républicain vous propose le numéro 12 des Chroniques pour faire le point sur l'actualité de l'extrême droite à Fréjus et en Europe.
 

Bonne lecture !

 

chroniques 12.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

16/03/23

 

En partenariat avec l'association Forum Républicain, l'association Le Crayon serait heureuse de vous accueillir pour l’inauguration de notre exposition « Au bout du crayon, Exilés, Migrants, Réfugiés : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression. »

 

L’exposition évènement 2022 du Crayon : 252 dessinatrices et dessinateurs de presse du monde entier se sont engagés !

 

Pour découvrir leurs œuvres, rejoignez-nous à la salle du comité de défense des Intérêts Généraux de Fréjus Plage, Place de la République 

 

le samedi 1er avril de 11H à 18H

 

le dimanche 2 avril de 11 h à 18 H

 

Un vernissage de l'exposition aura lieu le samedi 1er avril à 11H en présence du président de l'association Le Crayon.

 

Cette exposition sera suivie d'une séance de ciné-débat organisée par le Forum Républicain au cinéma Le Vox le mercredi 5 avril à 20H avec le film Petit frère.

 

Une gestion municipale marquée par les déboires de David Rachline

31/01/23

 

Pour démarrer la nouvelle année 2023, David Rachline avait tout prévu :

  • la fin des quelques travaux réalisés au centre-ville, histoire de montrer que la mairie agit,
  • un discours peaufiné pour valoriser la future « promenade des bains » (financée par l'agglomération Estérel Côte d'Azur),
  • une réception du personnel municipal chez l'ami Barbero au Clos des Roses,
  • un show grandiose au théâtre Le Forum avec les amis LR de la « copropriété » des villes jumelles, comme l'appelle le maire de saint-Raphaël..

 

Mais voilà que patatras !

 

  • L'hebdomadaire l'Express publie une enquête sur le « système Rachline » qui dénonce pêle-mêle les cadeaux personnels offerts par certains amis du BTP (la montre à 15 000 euros !) les marchés publics attribués toujours aux mêmes entreprises, les liens politiques opaques avec la droite varoise pour le partage des postes électoraux, les amitiés sulfureuses avec les identitaires de l'extrême-droite, le projet « pharaonique » de la « promenade des bains »...

 

  • Dans la foulée, David Rachline est convoqué par un juge d'instruction, convocation à laquelle il se rend entouré de deux avocats. Et chacun de s'interroger sur les motifs de cette convocation, qui, selon le maire, serait une erreur de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) (Var Matin du 27 janvier 2023).

 

Quelle image pour un élu que le parti montre en exemple pour sa gestion soi-disant exemplaire ! Ah, si toutes les municipalités pouvaient être gérées comme celle de Fréjus proclame pourtant Marine Le Pen !

 

La gestion municipale, parlons-en !

 

Que devient la dette de la ville ?

 

  • Depuis trois ans elle ne cesse d'augmenter (+ 15%) ! La poursuite de la vente des biens communaux (54 millions depuis 2014) est le seul expédient trouvé par la municipalité pour enrayer cette pente vertigineuse ! Plutôt que de donner l'exemple de la sobriété budgétaire, le maire, qui s'était engagé en 2014 à diminuer la dette municipale, s'octroie dès le début de son 2ème mandat une augmentation mensuelle de 800 euros.

 

Que se passe-t-il dans les écoles qui accueillent les plus jeunes des Fréjusiens ?:

 

  • Au début de l'année scolaire 2020- 2021, c'était le chauffage qui était déficient au pôle enfance nouvellement inauguré : les fenêtres ne fermaient pas, les toilettes étaient défectueuses, les interphones étaient inopérants.(VM 15 octobre 2020), ce qui avait causé une colère des parents d'élèves que la mairie a eu du mal à calmer.

 

  • Cette année 2023, c'est cette fois la toiture de l'école René Char qui s'effondre malgré les alertes des équipes enseignantes depuis plusieurs années ! Impossible d'accueillir les élèves qui sont réorientés vers des algécos implantés dans le centre Kerjouan, ce qui engendre un cafouillage dangereux dans la circulation alentour. De plus, on apprend que la durée des travaux de réfection annoncée initialement pour quelques jours, va finalement s'étendre sur plusieurs mois ! (VM des 4, 18 et 26  janvier 2023) Nouvelle colère des parents!

 

 Le petit commerce est-il toujours choyé autrement que dans les discours ?:

 

  • L'année 2022 a été celle des augmentations faramineuses des droits de place sur les marchés et des autorisation d'occuper pour les commerces de proximité, juste au moment de sortir de la crise COVID qui justement a fait baisser le chiffre d'affaire de manière conséquente.

 

  • Devant la colère des commerçants illustrée par une pétition qui a recueilli de nombreuses signatures, David Rachline a cherché à rattraper la bourde commise, lui qui se vantait de ne pas augmenter les taxes locales. L'augmentation des droits a certes été revue à plus de modération, mais les dégâts causés dans l'opinion par cette bourde sont restés dans les mémoires !

 

Les projets de la municipalité privilégient-ils les jeunes pour leur formation et leur encadrement ?

 

  • Le programme électoral de David Rachline avait promis la réalisation d'un campus post-bac pour des formations dédiées aux métiers de la mer et du tourisme et d'un stade de football. David Rachline avait confirmé en grande pompe la réalisation du projet de campus avec son ami le maire de Saint-Raphaël (Var Matin du 21 janvier 2021.)

 

  • Mais voilà, patatras !: la luxueuse promenade des bains imaginée par son ami président de l'agglomération Estérel Côte d'Azur supplantera dans les priorités le campus de la base nature. Les jeunes étudiants de l'agglomération n'ont qu'à se former ailleurs ! Place aux touristes qui vont générer une urbanisation incontrôlée à Fréjus-Plage et la multiplication toujours plus forte de résidences secondaires ! Tant pis pour les jeunes Fréjusiens qui ont du mal à se former sur place!

 

  • Quant au grand stade de football du Capitou (promis depuis 2018), on peut douter qu'il voit le jour prochainement en raison des coûts faramineux de la fameuse promenade des bains (estimés à plus de 65 millions d'euros) qui vont grever lourdement les comptes de l'agglomération. Les jeunes Fréjusiens et ceux de l'agglomération apprécieront ce renoncement!

 

Les plus pauvres des Fréjusiens sont-ils accompagnés pour une meilleure insertion dans la ville ?

 

  • Pour le quartier de La Gabelle qui a connu plusieurs incidents graves, le maire s'est surtout distingué par son langage répressif : il faut mater les « voyous » en multipliant les forces de police et la vidéo-surveillance ! Comme son homologue de Saint-Raphaël, le maire décide de « punir » les familles pour les incidents qu'elles n'ont pas causés en suspendant les aides financières municipales et celles de l'agglomération qui leur étaient destinées !

 

  • Hélas, pour l'édile municipal, les incidents qui se sont déjà multipliés reprendront si les jeunes et les familles ne sont pas soutenus autrement que par des effectifs policiers et une punition collective injuste ! Ah, disent certains, si on pouvait déplacer cette population pauvre pour l'envoyer dans un endroit reculé et reprendre les terrains pour faire de la construction de luxe à proximité de la mer !

 

Avec cette accumulation de déboires et de mauvaise gestion, la ville de Fréjus restera-t-elle la vitrine exemplaire désignée par le Rassemblement National ?

LES CHRONIQUES du FORUM n°11

18/01/23

 

Le numéro 11 du mois de janvier 2023 des Chroniques du Forum Républicain.

 
chroniques 11.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

A Fréjus, le " système " de David Rachline

A lire l' article de l'Express du 12 janvier 2023 :
A Fréjus, le " système " de David Rachline
 

La Gabelle : Non à une sanction collective donc injuste!

09/12/22

 

Des jets de pierres et des tirs de mortiers, il y a plus malin et citoyen pour fêter la victoire du match Maroc-Espagne !
 
 Mais Monsieur Masquelier sommes nous en Afghanistan pour décider :
> d'enrayer l’instruction des femmes avec la suppression de la subvention pour la structure qui assure des cours de français aux femmes - et quel coup pour les agents et la structure qui s’est mobilisée !!
> de supprimer la subvention à la micro-crèche, et, à qui profite la micro-crèche ? sinon aux femmes et aux enfants !
> Et la coupe de la subvention à l’association de prévention spécialisée pour l’aide sociale à l’enfance, va-t-elle faire comprendre la bêtise des jets de pierres et tirs de mortiers ?
 
✅Il n’y a que le toit, la nourriture et l’éducation pour former des citoyens. Le Forum Républicain tient à rappeler, Monsieur le Président de l'ECAA, le préambule de notre Constitution : « La Nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs ».
 
⛔️ Quant à David Rachline qui rejette sur l'Etat la responsabilité de la situation, est-il conscient que, bien sûr, il faut assurer la sécurité , mais que ce sont les responsables des désordres qu'il faut punir et non pas toute la collectivité !!
 
✅Un maire, se doit de mettre en œuvre une politique d'accompagnement pour intégrer le quartier dans la vie de la cité sans stigmatiser ses habitants. Il en va de sa responsabilité propre ! La fermeté bienveillante, oui, la fermeté stigmatisante, excluante, NON !
 
 
 
 
Article paru dans Var Matin vendredi 9 décembre 2022
" La Gabelle : la polémique des aides suspendue enfle "

David Rachline agite la peur du migrant

20/11/22

 

Le 18 novembre David Rachline a brandi un communiqué et pris un arrêté municipal pour faire croire aux Fréjusiens qu'un grave danger les menace !

 

Il veut multiplier les forces de police contre des migrants qui, selon lui, seront inévitablement cause de troubles à l'ordre public à Fréjus.

 

Le maire de Fréjus veut actionner le vieux réflexe xénophobe de l'extrême-droite en profitant de l'affaire de l'Ocean Viking pour renforcer le sentiment de peur des migrants qu'il attise depuis des semaines avec son parti le Rassemblement National.

 

Pourtant, les migrants de l'Ocean Viking qui ont quitté la presqu'île de Giens ont le plus souvent fui leur pays pour assurer leur survie en raison de la situation de la guerre, de l'insécurité dans leurs pays  ou la misère. Leur réflexe premier est  de se rendre dans d'autres pays européens où les attendent leurs proches.(Angleterre, Allemagne...)

 

A Fréjus, aucun trouble à l'ordre public n'est signalé du fait de migrants venant de l'Ocean Viking !

 

Agiter la peur du migrant  pour des raisons purement électorales n'est pas digne d'un maire dont la fonction reste d'assurer la tranquillité publique sans attiser les tensions et les divisions contre une catégorie de personnes.

 

Le rejet et la haine de l'autre sont  à l'opposé des traditions républicaines d'accueil.

 

Non ! le Rassemblement National n'est pas un parti républicain. Le vieux fond xénophobe de l'extrême-droite resurgit malgré un discours lénifiant et trompeur !

 

LES CHRONIQUES du FORUM n°10

20/11/22

 

Ces chroniques du mois de novembre 2022 s'attachent à dénoncer plus particulièrement le caractère autoritaire, xénophobe et raciste du Rassemblement National.
 
chroniques 10.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

David Rachline refuse leurs droits aux enfants étrangers isolés

17/11/22

 

La France a accueilli à Toulon, le bateau de secours en mer, « l'Océan Viking ».
 
Les passagers ont risqué leur vie en Méditerranée, en fuyant la Libye où ils sont tués, torturés, les femmes et même les fillettes y sont violées et servent d'esclaves sexuelles.
 
Parmi eux 44 mineurs isolés sans famille, âgés de 10 à 15 ans.
 
En France les enfants, mineurs isolés, sont, conformément à la loi, pris en charge par les services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) qui existe dans chaque département, quelle que soit leur nationalité. C’est l’honneur du département du Var d’avoir répondu positivement à la demande de l’Etat.
 
⛔️ Pourtant, David Rachline dénonce violemment sur Facebook cette prise en charge.
Alors que l’anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant signée le 20 novembre 1989 par la quasi-totalité des pays membres de l’ONU (dont la France) est fêté chaque année le 20 novembre, le maire de Fréjus choisit ce moment pour refuser leurs droits reconnus par la Convention aux mineurs isolés étrangers. Rappelons que, par cette Convention, la France s’est engagée à garantir à tous les mineurs de nombreux droits, en particulier le droit à la vie, à la santé, à une scolarité et à une protection, quelle que soit leur nationalité ou origine.
 
⛔️ Plutôt que de respecter les engagements internationaux de la France sur des questions aussi essentielles que la protection des enfants, c’est l’image d’un parti xénophobe, sectaire et peu soucieux des engagements de la France que David Rachline donne aux citoyens de Fréjus.
 

Tour de France de l'égalité

09/11/22

 

Le Forum Républicain était présent mardi 8 novembre à 18h devant la mairie de Fréjus pour soutenir l'association " La Maison des Potes " lors de leur Tour de France pour " Faire de l' ÉGALITÉ une RÉALITÉ " !
 
" Un rassemblement pour l'égalité devant la mairie " : Article paru dans Var Matin mercredi 9 novembre 2022
 

Les convictions racistes des députés du Rassemblement National s'affichent !

04/11/22

 

⛔️ Jeudi 4 novembre, à l'Assemblée Nationale, un député du Rassemblement National s'est laissé aller à exprimer ses convictions racistes malgré les consignes de Marine Le Pen qui s'efforce de gommer les bases racistes du RN.
 
✅️ Un député LFI exposait la situation de trois bateaux de secours circulant en Méditerrannée avec près de 1000 personnes à bord depuis 11 jours, déplorant qu' aucun accueil ne soit accepté dans un port européen sûr.
 
❌️ C'est alors qu'un député du RN l'a interrompu, en criant « qu'il(s) retourne(nt)en Afrique », sans que l'on sache si cette injure visait les migrants ou le député LFI lui-même qui est de couleur noire...
 
❌️Quoiqu'il en soit, il s'agit d'une faute raciste inexcusable et d'un manque d'humanité insoutenable.
 
✅ ️Un député élu de la République, qui s'exprime à l'Assemblée Nationale, se doit d'être exemplaire dans ses propos !
 
✅ ️De plus, le droit humanitaire et le droit international de la mer exigent que soient secourues toutes les personnes qui sont en détresse en mer, quelles que soient leurs origines.
 
✅ ️Les citoyens attendent d'un député français qu'il soit porteur des valeurs de base de la République LIBERTE- EGALITE -FRATERNITE, et qu'il ne tienne pas de propos racistes !
Il devrait également appuyer toute démarche en faveur de l'accueil des personnes en détresse sans considération de la couleur de leur peau.
 
? Les députés du Rassemblement National ont fait bloc avec leur collègue, et ont donc soutenu ses positions racistes, tout en persistant dans leur refus de traiter avec humanité des migrants en détresse en Méditerrannée.
 
 

Haro sur l'immigré !

21/10/22

 

De trop nombreux enfants sont malheurement assassinés chaque année en France. Parfois, cet assassinat est accompagné de souffrances atroces de la victime.
 
> Les auteurs de ces crimes abjects viennent de tous les milieux et sont de toutes origines.
Tous les citoyens responsables partagent la douleur des familles concernées et exigent que ces criminels soient recherchés et punis sèvèrement, quels qu'ils soient.
 
⛔️ Pourtant, Marine Le Pen et le Rassemblement National n'y voient le plus souvent qu'une occasion pour instrumentaliser politiquement l'affaire en dénonçant le soi-disant laxisme de la justice et, lorsque l'auteur du crime est un immigré, le laxisme des autorités publiques en matière d'immigration.
 
⛔️ Eric Zemmour n'est pas en reste et lui emboîte le pas en faisant de la surenchère.
 
⛔️ Dans l'affaire de la petite Lola sauvagement assassinée il y a quelques jours, plutôt que de respecter le deuil de la famille concernée, le Rassemblement National, accompagné par le parti Les Républicains, en profite pour désigner tous les immigrés comme des criminels en puissance en demandant leur expulsion ! Cette instrumentalisation du malheur au service d'une politique xénophobe et raciste est relayée à Fréjus par David Rachline.
 
>> Le Forum Républicain dénonce la politique du Rassemblement National et du maire de Fréjus qui s'appuient sur le malheur de certaines familles pour faire passer leur message de haine des immigrés.
 
 

Promenade des bains : Un bilan autosatisfait de la concertation

10/10/22

 

Au cours des réunions des conseils municipaux de Fréjus et de Saint-Raphaël du 22 septembre, les deux maires ont affiché leur autosatisfaction sur le bilan de la concertation sur le projet d'aménagement du bord de mer des deux villes.
Ils ont affirmé que « nos concitoyens souhaitent la réalisation du projet à 87% » alors que seulement 441 personnes avaient exprimé un avis positif sur le projet!! Cette concertation, aurait dû associer pendant toute la durée de l'élaboration du projet :
~ les habitants,
~ les associations locales
~ les commerçants
 
Or que constate-t-on à ce stade (septembre 2022) ?
> Pas de commission indépendante pour assurer l’objectivité des réponses
> Un bilan réalisé par un cabinet privé
> Des maires qui ne communiquent pas les observations complètes émises par les associations locales ou le public
> aucune information donnée au public sur les études préalables qui doivent expliquer l'impact du projet
  • sur les conditions de circulation futures,
  • sur les aménagements à réaliser pour les commerces et pour les marchés qui se déroulent régulèrement tant à Fréjus qu'à Saint-Raphaël.
> Le coût exorbitant d’un parking souterrain à Fréjus plage (place de la République) : 13 millions d'euros pour 300 places, malgré un risque important et connu de submersion marine
> Des plantations d’arbres exotiques (baobabs australiens, cerisiens du Japon..) qui augmentent les coûts notamment en transport...alors que la côte méditérrannéenne offre suffisamment de végétations variées et remarquables.
> AUCUN DÉBAT :
* ni lors des conseils municipaux pour un projet qui coûtera au moins 65 millions d'euros et qui pèsera sur les finances publiques de l'agglomération au détriment d'autres projets pourtant essentiels
* ni avec les associations locales
* ni avec le public.
 
Les conseils municipaux de Fréjus et Saint-Raphaël, comme le conseil communautaire ne sont que des instances dans lesquelles les maires de Fréjus et Saint-Raphaël imposent leur autosatisfaction.
 

SIMONE

01/10/22

 

Le Forum Républicain vous invite à la projection en avant-première du film :

"Simone, le voyage du siècle" au cinéma Le Lido à 16H le dimanche 9 octobre 2022
90, avenue Victor Hugo à Saint-Raphaël

Ce film évoque le parcours de Simone Veil à travers son enfance, les camps de la mort, ses combats pour les droits des femmes et pour la construction européenne.
Simone Veil a su délivrer un message humaniste et toujours engagé contre tous les totalitarismes.

Le film, brûlant d'actualité, sera suivi d'un débat avec les membres de notre association.
 

LES CHRONIQUES du FORUM n°9

26/09/22

 

L'Assemblée Nationale vient d'accueillir 89 députés du Rassemblement National au mois de juin. Il est trop tôt aujourd'hui pour faire un premier bilan des positions adoptées par ces députés dans leur votes et ainsi connaître les véritables positions de leur part, au-delà des discours trompeurs.
 
En revanche, le Rassemblement National dispose de 23 députés au Parlement Européen depuis l'élection de 2019. Le Forum Républicain a donc voulu  poursuivre son activité de veille citoyenne sur l'extrême-droite afin de vous informer dans le numéro 9 des Chroniques du mois de septembre 2022 sur les véritables positions prises au Parlement Européen par les députés de cette formation politique.
 
Nous évoquons également dans ce numéro les affaires concernant les députés de ce parti qui siègent au Parlement Européen.
chroniques 9.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

Elections législatives dans la 5ème circonscription du Var Baptiste Laroche, un candidat de l'ultradroite à battre

08/06/22

 

Les 12 et 19 juin 2022, nous sommes appelés à voter pour élire nos 577 députés à l’Assemblée Nationale. Leur rôle est fondamental, ils représentent les citoyens et la Nation toute entière. 

 

Pour le Forum Républicain, les candidats doivent parler au nom de l'intérêt général et porter les idées de liberté, d'égalité et de fraternité qui fondent notre République.

 

Pourtant, dans la 5ème circonscription du Var, le parti d'Eric Zemmour a investi Baptiste Laroche, un représentant de l'ultradroite, pour tenter de récolter les suffrages de nos concitoyens.

 

Ce candidat est à l'image du parti qui le soutient : diviseur des Français, xénophobe, passéiste et contestant une France rassembleuse de tous les citoyens et porteuse de valeurs démocratiques.

 

  • En 2013, il milite  dans  les mobilisations de la Manif pour tous, s'opposant ainsi à une liberté individuelle essentielle, celle pour les homosexuels de se marier.
  • En 2018, il signe une tribune dans l'hebdomadaire d'extrême-droite Valeurs Actuelles pour soutenir les militants de l'association Génération Identitaire qui avaient pris d'assaut les locaux de SOS Méditerranée à Marseille. Cett organisation s'est donnée pour mission de porter secours aux migrants qui se noient en Méditerranée. La fraternité, connaît pas pour ce candidat !

Rappelons que Génération Identitaire, soutenue par le candidat, a été dissoute par décret en conseil des Ministres le 3 mars 2021.

 

Saisi d'un recours contre cette dissolution, le Conseil d'Etat a considéré le 3 mai 2021 que Génération identitaire prônait « une idéologie incitant à la haine et à la violence envers les étrangers et la religion musulmane », et que sa dissolution était « proportionnée à la gravité des risques pour l’ordre et la sécurité publique ».

 

Dans la lignée de son mentor, Eric Zemmour, Baptiste Laroche montre à Fréjus sa nostalgie d'une d'une France du passé, refermée sur elle-même.

 

Avec le Forum Républicain, rejetez les 12 et 19 juin les candidats de l'ultra droite qui rêvent d'un retour à un régime autoritaire et liberticide.

 

Votez pour les candidats qui croient à une République rassembleuse de tous les citoyens et soutenant notre devise Liberté Egalité Fraternité.

Julie Lechanteux: Trois petits tours et puis s’en va !

30/05/22

 

La candidate inconstante du RN est de retour.
. Après avoir été élue du RN dans l’équipe municipale de Fréjus en 2014,
. Après avoir été élue du RN au conseil général du Var en 2015,
. Après avoir été élue du RN comme députée à l’Assemblée Européenne en 2019,
Voilà Julie Lechanteux à nouveau candidate du RN en 2022, mais cette fois aux élections législatives dans la 5ème circonscription du Var.
 
Une candidate papillonne qui passe d’un mandat qu’elle abrège selon son intérêt pour sauter sur un autre mandat également éphémère. Une telle candidate présente de façon si aléatoire dans un mandat représentatif laisse penser à tout un chacun qu’elle serait incapable de faire des propositions concrètes et solides dans la durée pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens.
 
Cette pratique du mandat représentatif ne lui donne en effet pas le temps de connaître ni d’approfondir et de défendre des sujets souvent importants pour la population qu’elle est censée représenter une fois élue!
 
Julie Lechanteux est ainsi à l’image du parti qu’elle affectionne :
  • superficielle dans la connaissance des aspirations des citoyens et de leurs problèmes,
  • en pointillé dans la défense des dossiers, aussi bien locaux qu’européens ou nationaux,
  • refusant d’afficher le drapeau européen, c’est à dire les valeurs démocratiques de l’Union Européenne, dans sa permanence de députée européenne
  • la voix de son maître, David Rachline, pour l’analyse des problèmes locaux ou nationaux et les solutions à proposer.
 
Le Forum Républicain vous appelle à rejeter une candidate de l’extrême-droite inconstante et à orienter vos suffrages à l’élection législative vers des candidats républicains qui démontrent qu’ils veillent avec conviction et détermination sur les valeurs de la République.

Interdiction du burkini à Fréjus : une gesticulation électoraliste !

22/05/22

 

Le maire de Fréjus profite de l'approche des élections législatives pour réveiller une vieille querelle en interdisant par arrêté municipal le port du burkini. 

Aucun trouble à l'ordre public n'est pourtant signalé à Fréjus sur cette question, ni sur les plages ni dans les piscines, et aucune atteinte à l'hygiène ou la décence n'est relevée comme le voudrait la loi.

L'arrêté d'interdiction pris en 2017 par David Rachline sur cette question avait déjà été annulé par le Tribunal Administratif en application de la jurisprudence définie par le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction de l'ordre administratif.

Le Conseil d’État  avait, en effet, rappelé en 2016 que les mesures de police municipale prises par un maire doivent être adaptées, nécessaires et proportionnées aux seules nécessités du maintien de l’ordre public. Le maire ne peut donc pas se fonder sur d’autres considérations, notamment religieuses, pour prendre un arrêté d'interdiction. 

Aujourd'hui, le maire de Fréjus, comme le Rassemblement National, trouvent en réalité le prétexte  de la querelle sur le burkini à Grenoble pour pointer du doigt l'Islam afin d'assimiler dans l'esprit des électeurs islam et islamisme radical. Ils cherchent ainsi à jouer sur les peurs de certains citoyens mal informés dans la perspective des élections législatives prochaines ! Faire cet amalgame permettrait de récolter des voix à quelques jours de ces élections !

Pour le Forum Républicain, plutôt que de diviser les citoyens selon leur religion ou leur origine et attiser les différences, une municipalité républicaine devrait rassembler les habitants sur la base des principes républicains essentiels de liberté et d'égalité, notamment l'égalité hommes/femmes.

Article paru dans Var Matin dimanche 15 mai 2022
 
 
 
Le 9 mai est le jour anniversaire de la création d'une organisation européenne.
En effet la déclaration du 9 mai 1950 prononcée par Robert Schuman est considérée comme le texte fondateur de la construction européenne qui sera le garant de la paix.
 
Pour la 7ème fois, le Forum Républicain organise la Journée de l'Europe ce SAMEDI 14 MAI de 17h à 19h30, place de la République à Fréjus-Plage. Cette année notre événement est organisé en solidarité avec l'Ukraine.
 
Nous vous y attendons nombreux !
 
Au programme :
- stand d'informations sur l'Europe,
- atelier artistique et graphique,
- musique " Three for Music "
- prises de parole et débat

Communiqué du Forum Républicain suite à l'élection présidentielle

26/05/22

 

Vainqueur de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron doit son succès à un sursaut démocratique des Français qui se sont mobilisés pour faire barrage à une extrême-droite plus forte que lors des précédentes élections.

Certes, ce sursaut républicain est plus faible qu'en 2017. Les abstentions et les votes blancs ont été élevés.

Nous devons nous interroger à la fois sur la montée de l'extrême-droite dans le pays, et notamment à Fréjus et Saint-Raphaël, et sur une critique forte de la politique comme de la personne du président par une partie importante des électeurs.

Néanmoins, le Forum Républicain se félicite que les valeurs de la République l'aient emporté contre l'obscurantisme, l'inégalité et l'idée d'une France repliée sur elle-même. Les électeurs ont montré leur attachement à une France pays de Libertés, de Lumières et ouvert sur un monde solidaire.

  • La situation dans l'agglomération Estérel Côte d'Azur est cependant préoccupante et nécessite une mobilisation citoyenne.

Le résultat national ne doit pas faire oublier que notre agglomération Estérel Côte d'Azur bascule dans un vote d'extrême-droite majoritaire en pourcentage des votants dans les cinq villes qui la composent : Fréjus, Saint-Raphaël, Roquebrune, Puget et Les Adrets.

L'abstention et le vote blanc y sont aussi en forte augmentation par rapport à 2017.

Le président de l'agglomération, Frédéric Masquelier, également secrétaire départemental  du Var pour le parti Les Républicains, a porté une lourde responsabilité dans ce résultat en annonçant qu'il voterait blanc au second tour.

Cette position rejoint la dérive idéologique qu'il a déjà manifesté en 2020.

En 2020, en effet,  lors de l'élection pour le conseil communautaire de l'agglomération Estérel Côte d'Azur, Frédéric Masquelier avait favorisé l'élection de quatre vice-présidents du Rassemblement National pourtant minoritaires.

  • Le Forum Républicain invite tous ceux qui croient en la Démocratie et la République, et rejettent les idées d'exclusion du Rassemblement National, à se rejoindre pour un sursaut républicain à l'échelle de notre agglomération, notamment lors des futures élections législatives.

Aux électeurs tentés de voter blanc ou de s’abstenir

 

Nous avons bien conscience que vous en avez assez de voter « contre », mais votre colère ne sera  pas reconnue par un vote blanc ou par  une abstention.

 

Le système électoral doit, certes, être réexaminé pour mieux tenir compte de vos aspirations.

 

Au-delà des divergences – parfois profondes – que les uns ou les autres peuvent avoir avec le Président sortant, le danger que représenterait l’extrême-droite au pouvoir dans notre pays et en Europe, est immense, tant pour nos acquis sociaux et démocratiques que pour la stabilité internationale.

 

Avec les attaques contre notre Constitution qui sont annoncées par Marine Le Pen, ce sont les principes révolutionnaires de liberté et d'égalité  de 1789 et la démocratie sociale imposée par la Résistance en 1944 qui seraient écrasés.

 

Derrière un discours de banalisation, Le Pen au pouvoir, ce serait :

  • des violences à l’égard des minorités -notamment étrangères- au sein de notre société,

 

  • un programme xénophobe et autoritaire qui affaiblirait les contre-pouvoirs et mettrait la France au ban des démocraties européennes,

 

  • une alliance avec les régimes autoritaires et réactionnaires hongrois et polonais et une contestation de la construction européenne avec la remise en cause des valeurs communes,

 

  • finalement, une sortie de l'Union Européenne et la fin de ses acquis démocratiques.

 

Lorsque le nationalisme, la xénophobie, le poutinisme frappent à la porte du pouvoir, l'urgence n'est-elle pas de barrer la route par tous les moyens à notre disposition ?

 

 Le bulletin de vote  est la seule arme que nous ayons à notre disposition .

 

Face à ce danger imminent, les démocrates doivent se dresser.  Se réfugier dans le vote blanc ou l’abstention serait prendre le risque de laisser Marine Le Pen accéder au pouvoir.

 

Voilà pourquoi faire barrage à l’extrême droite c'est voter Macron le 24 avril 2022.

 

Ce vote ne signifie cependant pas adhésion à son bilan et à son programme.

 

Mais nous ne pouvons jouer avec le feu !

  •  Au mois de juin, vous aurez la possibilité de voter selon vos convictions aux élections législatives et soutenir les candidats qui porteront à l’Assemblée Nationale les mesures de progrès social que vous défendez.

Marine Le Pen représente un vrai danger pour nos valeurs républicaines !

 

Malgré un discours lénifiant et trompeur, la mise en œuvre du  projet électoral de Marine Le Pen altèrerait profondément nos droits fondamentaux et les libertés individuelles.

 

Marine Le Pen remet en cause le principe d'égalité 

 

La première mesure qu'elle veut mettre en place serait de modifier la Constitution sans l'accord du Parlement. Le chef de l'Etat pourrait ainsi écarter, par un référendum direct, les règles les plus protectrices des libertés prévues par la Loi fondamentale de la République.

 

La démocratie n'est pas la dictature du plus grand nombre, mais le respect de tous les citoyens, y compris minoritaires, protégés par des règles constitutionnelles.

 

Ainsi, Marine Le Pen veut instaurer par référendum une discrimination légale entre nationaux et étrangers extra-européens,  établis régulièrement en France, pour accéder à l’emploi privé, au logement social ou aux prestations sociales.

 

L’inscription de cette « priorité nationale », stigmatisant les étrangers extra-européens dans la Constitution, dénaturerait l'un des principes essentiels de la République : l’égalité devant la loi pour tous ceux qui travaillent  et vivent en France, sans distinction d'origine, de race, de religion ou de croyances. 

 

Marine Le Pen attaque le principe de  fraternité

 

Le droit du sol serait supprimé pour les enfants nés en France de parents étrangers en vigueur depuis 1889 et jamais remis en cause, même sous le régime de Pétain.  La naturalisation par le mariage serait également abrogée.

 

Si de telles mesures discriminatoires avaient été mises en œuvre dans le passé,  la France ne serait pas la même. L'application de ces mesures aurait écarté de l'accès à la nationalité des personnalités comme Robert Badinter, Zinédine Zidane, Boris Cyrulnick et bien d'autres encore..

 

Le projet de Marine Le Pen est fondé sur la peur de l'étranger qu'elle désigne comme bouc émissaire de tous les maux de la société française,  une caractéristique de l’extrême droite, alors que la société française est le fruit d'apports extérieurs qui ont participé tout au long de son histoire à sa richesse et sa culture.

 

Après les étrangers, qui seraient les prochains boucs émissaires ?

 

Sous couvert de lutte contre l'islamisme, Marine Le Pen revient sur le principe de laïcité

 

Dans un projet de loi rendu public, Marine Le Pen prétend lutter contre l’« idéologie islamiste ».

L'imprécision dangereuse de son projet conduirait à un un glissement vers la dictature de la pensée.

 

Il s'agit, en fait, avec l'instauration d'un soupçon permanent sur tous les croyants musulmans, d'une atteinte à la liberté de conscience et la liberté de culte.

 

Après les musulmans, quelles catégories de Français seraient censurées pour leurs écrits, journaux et fonds de bibliothèques ?

 

Marine Le Pen veut instaurer un Etat autoritaire et une justice répressive aux ordres :

 

  • en  rejetant les principes protecteurs des libertés individuelles

 

  • Elle veut rétablir la loi « anticasseurs » de 1970, qui rendait pénalement responsables les participants à une manifestation, sans qu’ils soient les auteurs des violences éventuelles.
  • Elle veut mettre en place une répression accrue comme seul moyen de réduire la délinquance et augmenter les places de prison, qui sont déjà surchargées.
  • Elle entend généraliser des peines planchers pour contraindre les juges à remplir les prisons, instaurer une « perpétuité réelle », supprimer les réductions de peine automatiques et rompre avec les règles protectrices des mineurs délinquants qui ont pour objet de favoriser leur réinsertion dans la société.

 

Plutôt que de conforter l'indépendance des magistrats pour le respect de nos libertés, Marine Le Pen les accusent de « mettre en œuvre une idéologie permissive » alors que la réinsertion, après avoir exécuté la peine, doit rester pour les magistrats le but à atteindre.

 

Qui voudrait d'une justice aux ordres du pouivoir ?

 

  • en  réduisant les contre-pouvoirs comme l'audiovisuel public et les syndicats

 

Marine Le Pen veut museler le service public audiovisuel en le privatisant et en supprimant la redevance audiovisuelle : France Inter, première radio, serait baillonnée pour sa liberté de ton.

 

Son programme ignore les syndicats et le dialogue social indispensable dans une démocratie. Les syndicats de salariés les plus représentatifs comme la CFDT et la CGT la considèrent comme un péril pour la démocratie.

 

Qui voudrait d'une société sans liberté d'expression et sans contre-pouvoirs ?

 

Marine Le Pen veut sortit de l'Union Européenne

 

Elle veut, avec son programme, créer « une alliance des nations qui a vocation à se substituer progressivement à l'Union Européenne ». C'est une menace contre le projet commun d'une Union Européenne qui tisse des liens durables entre les démocraties pour le progrès de tous, et assure la protection des citoyens dans les crises les plus graves (pandémies, guerres..).

 

Qui voudrait d'une Europe morcelée et impuissante face aux dictatures de la Russie et de la Chine qui veulent étendre leur domination ?

 

Avec Marine Le Pen, la protection des droits des femmes est ignorée,

les menaces climatiques et la protection de notre environnement sont délaissées.

 

Le 24 avril 2022, faisons le choix de la démocatie et de la République contre l'extrême-droite, Votons Emmanuel Macron.

 

La municipalité de Fréjus doit accueillir les réfugiés ukrainiens !

09/03/22

 

Fréjus réveille-toi !

 

Combien faut-il de bombes ?

 

Combien faut-il de destructions ?

 

Combien faut-il de victimes ?

 

Combien faut-il de civils tués, d'enfants tués ?

 

Combien faut-il de réfugiés fuyant la guerre ?

 

Pour qu’enfin la municipalité de Fréjus réagisse et accepte d’accueillir des réfugiés ukrainiens sur son sol ?

 

Partout dans le Var, la solidarité des citoyens et des communes se manifeste par des dons divers de nourriture et de vêtements en faveur des ukrainiens attaqués par la Russie.

 

Plus d’un million et demi de réfugiés ukrainiens frappent à la porte des pays européens.

 

En France, les premiers réfugiés arrivent.

 

Fréjus représentée par son maire RN sera-t-elle longtemps aveugle, insensible  et à l’écart de cet élan de générosité ?

 

Le Forum Républicain appelle à la solidarité avec les réfugiés ukrainiens !

Solidarité avec le peuple ukrainien !

02/03/22

 

Depuis 2014, le peuple Ukrainien a marqué sa volonté d'établir dans son pays un pouvoir démocratique indépendant des ingérences étrangères, en particulier l'ingérence russe.

 

Le 24 février 2022,  Vladimir Poutine, le président russe autocrate, a ordonné à ses troupes d'envahir l'Ukraine. Il veut en effet, soumettre cet Etat indépendant et démocratique depuis 1991 de 44 millions d'habitants.

 

Mais la population ukrainienne est absolument déterminée à combattre l'invasion russe sur son territoire.

 

Cette invasion a aussi pour conséquence l'exode de plusieurs centaines de milliers d'habitants qui fuient vers les Etats voisins de l'Union Européenne.

 

Partout en Europe, des mouvements se font entendre pour protester contre cette situation.

 

Le Forum Républicain, qui a pour objet la défense de la République et de la démocratie dans l'agglomération de l'Est Var, se sent donc concerné par ce qui se passe en Ukraine, car c'est la démocratie et la souveraineté d'un peuple qui sont attaqués.

 

C'est pourquoi, le Forum Républicain vous appelle à marquer notre solidarité avec le peuple ukrainien et demande que tout soit fait par les autorités françaises pour soutenir les représentants légitimes du pays dans la préservation de leur indépendance et du retour à la paix et la sécurité.

LES CHRONIQUES du FORUM n°8

Face aux contre-vérités émises par les candidats d'extrême-droite à l'élection présidentielle sur le logement social en France, le Forum Républicain a décidé de vous apporter ses réponses dans le numéro 8 des Chroniques du mois de mars 2022.
 
chroniques 8.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

LES CHRONIQUES du FORUM n°7

Le Forum Républicain poursuit ses chroniques périodiques en analysant les programmes de l'extrême-droite dans le cadre de la campagne pour les élections présidentielles.
 
Vous trouverez ci-joint le numéro 7 du mois de février  2022. Ce numéro analyse les propositions de Marine Le Pen sur l'écologie  et d'Eric Zemmour sur l'école.
 
Bonne lecture!
 
chroniques 7 v02.pdf
Document Adobe Acrobat [1.2 MB]

#ÉlectionsPrésidentielles

01/02/22

 

Afin de vous informer sur les propositions des candidats d’extrême-droite à l’élection présidentielle, Marine Le Pen et Eric Zemmour, le Forum Républicain vous propose régulièrement des messages synthétiques qui indiquent ce que cachent réellement ces propositions ».
 

S'inscrire sur les listes électorales pour participer au vote, un acte citoyen !

29/01/22

 

Etre citoyen, c'est défendre les belles valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui sont les piliers de notre République. Ces valeurs sont aujourd'hui attaquées par l'extrême-droite.
 
Aussi, participer au processus électoral actuel, c'est dire non :
 
  > au racisme et à la xénophobie
  > à la suppression de l'égalité des droits entre Français et étrangers vivant et travaillant également sur notre territoire,
  > au repli de notre pays sur ses frontières et à son affaiblissement sur le plan international
  > à la remise en cause de la construction européenne qui assure la paix en Europe depuis 75 ans et dont l'abandon appauvrirait les Français
  > à la restriction des libertés publiques et la mise sous tutelle des magistrats 
  > aux menaces sur les droits des femmes.
 
      À cet effet, vous devez être inscrit sur les listes électorales avant le 2 mars prochain !
 
Assurez-vous d'être bien inscrit sur les listes électorales pour voter à l'élection présidentielle les 10 et 24 avril 2022 ainsi qu'aux élections législatives les 12 et 19 juin 2022 !
 
Vérifiez votre situation électorale en utilisant le service en ligne disponible sur Service-public.fr. :
 
- Vous pouvez vous inscrire :
 
➡️ en ligne, grâce au télé-service disponible sur Service-Public.fr sur présentation d'un justificatif d'identité et d'un justificatif de domicile numérisés ;
 
➡️ en mairie, sur présentation d'un justificatif de domicile, d'un justificatif d'identité et du Cerfa n°12669*02 de demande d'inscription ;
 
➡️ par courrier adressé à votre mairie, en joignant un justificatif de domicile, un justificatif d'identité et le Cerfa n° 12669*02 de demande d'inscription.
 
À noter : Si vous n'êtes pas inscrit sur les listes électorales, vous pouvez vous inscrire en
ligne jusqu'au mercredi 2 mars 2022 et en mairie ou par courrier jusqu'au vendredi 4 mars pour voter lors de l' élection présidentielle.
 
 

JOURNÉE INTERNATIONALE DÉDIÉE AUX VICTIMES DE L' HOLOCAUSTE

27/01/22

 

Au moment où certains développent dans notre pays des discours d’intolérance et de haine contre un groupe de la population, le Forum Républicain s'associe à la journée internationale de l’UNESCO contre l’antisémitisme, le racisme et toutes les formes d’intolérance.
 
Chaque année le 27 janvier, l’UNESCO rend hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste et réaffirme son engagement indéfectible à lutter contre l’antisémitisme, le racisme et les autres formes d’intolérance qui peuvent conduire à la violence ciblée sur un groupe. La date marque l’anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau par les troupes soviétiques le 27 janvier 1945, et a été officiellement proclamée Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste par l’Assemblée générale des Nations Unies le 1er novembre 2005.
 
MESSAGE DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE
 
"Chaque remise en cause de cette histoire, chaque violence faite à la mémoire des victimes vient nourrir la montée de l’antisémitisme et des discours de haine , fléau quotidien pour les communautés juives du monde entier. Plus que jamais, nous devons donc être vigilants. Il est de notre responsabilité commune de protéger la vérité, et de faire vivre la mémoire de tous ceux, et toutes celles qui ont souffert du régime nazi. De soutenir la recherche et la documentation, pour opposer la réalité de l’histoire aux fantasmes des fanatiques. D’étudier et d’enseigner la Shoah, pour que l’éducation prévienne l’antisémitisme et tous les racismes." — Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO. »
 

Un maire RN, ça trompe énormément !

26/01/22

 

Dans son communiqué sur Facebook du 24 janvier, David Rachline tente de s’approprier le classement de Fréjus 4ème ville la plus verte de France délivré par un site Lynks.fr ( spécialisé dans la comparaison des assureurs et non en écologie !) en faisant croire que ce classement serait la conséquence de sa gestion depuis 2014!
 
Nous partageons ci-dessous la réponse complète de Jean Luc Epuron, conseiller municipal, qui démontre d’une part que les chiffres avancés sont inexacts ( la superficie boisée de Fréjus couvre 52% de la superficie de la commune et non 21% comme annoncé ) et, d’autre part, que la gestion de la municipalité a pour effet de réduire les espaces verts par une betonisation intense plutôt que les préserver.
 
Ce communiqué de David Rachline est dans la même veine que celui publié le 26 novembre 2021 par lequel le maire de Fréjus a tenté de faire croire que Fréjus était récompensée pour sa gestion financière par l'association des directeurs financiers de la région Sud !
 
Le Forum Républicain avait montré que la récompense venait féliciter à titre personnel le directeur financier de la ville pour la mise en place d'outils de gestion performants et non la gestion financière de la ville qui, hélas, reste catastrophique.
 
Décidémment un maire RN ça trompe énormément !
 
« Post de Jean Luc Epuron
Voici le lien

Zemmour stigmatise les mineurs isolés étrangers

20/01/22

 

  • Le 17 janvier 2022, Éric Zemmour a été condamné à 10 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir qualifié sur CNews les migrants mineurs isolés de « voleurs », « assassins » et « violeurs ».

Selon un rapport de l'Assemblée Nationale de mars 2021, sur l'ensemble des 23 000 mineurs isolés étrangers vivant en France en 2019, environ 10% sont délinquants, le plus souvent pour des petits larcins pour survivre et non pour des crimes.

  • Cette nouvelle condamnation d’Éric Zemmour pour incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination raciale est la 3ème qui le frappe après celles de 2011 et de 2018.

Comme à son habitude, Éric Zemmour tient un discours simpliste, souvent faux et surtout empreint de xénophobie.

 

Après le verdict, il  persiste et signe :

  • Il confirme devant les médias ses propos racistes alors  que les mineurs isolés étrangers sont  principalement des victimes de passeurs et de bandes organisées plutôt que des délinquants ;
  • Il veut supprimer dans le code pénal le délit d’incitation à la haine raciale, à la violence et à la discrimination raciale, laissant ainsi la parole raciste se développer publiquement.

 

Le candidat à l'élection présidentielle Éric Zemmour démontre qu'il est dangereux pour l'unité nationale en exacerbant le racisme et la stigmatisation d'un groupe de personnes, les mineurs isolés étrangers.

LES CHRONIQUES du FORUM n°6

 
Le Forum Républicain poursuit ses chroniques périodiques en analysant les programmes de l'extrême-droite dans le cadre de la campagne pour les élections présidentielles.
 
chroniques 6.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

Exposition et conférence-débat sur la liberté d'expression et la laïcité

03/12/21

 

Le Forum Républicain organise, en collaboration avec les associations Le Crayon et Place Publique, une conférence-débat sur les thèmes de la liberté d'expression et la laïcité.
 
Cette conférence-débat sera précédée d'une exposition de caricatures sur la liberté d'expression (en hommage à Samuel Paty, professeur assassiné le 16 octobre 2020) réalisée par l'association Le Crayon en partenariat avec l’association France Cartoon.
 
Cette manifestation se déroulera le 9 décembre 2021 dans la salle municipale Le Bateau à Port-Fréjus de 17h30 à 20h30.
 

Gestion financière de Fréjus : Une communication trompeuse !

01/12/21

 

Par un message posté sur le compte Facebook de la ville, David Rachline annonce que :

« la gestion financière de la ville est récompensée ! ».

 

Il cite, à l'appui de cette affirmation, le prix du public décerné au Directeur des Finances de la ville de Fréjus par l'association des Directeurs Financiers et de contrôle de gestion de Provence.

 

Intrigué par cette communication qui est en contradiction frappante avec l'état des finances d'une ville surendettée depuis plusieurs années, le Forum Républicain est allé vérifier ce que récompense ce trophée.

 

Le site des Dirigeants Financiers et Contrôleurs de gestion de Provence nous apprend que le trophée Finances et Gestion distingue chaque année les professionnels qui ont mis en œuvre des logiciels et outils de gestion plus modernes.

 

Le prix décerné n'a en réalité pas pour objet de « récompenser la ville de Fréjus pour sa gestion financière », mais de féliciter à titre personnel son Directeur Financier qui a mis en œuvre des outils de gestion plus performants afin de permettre une plus grande transparence de la gestion des fonds publics.

 

  • David Rachline n'hésite pas à jouer sur les mots pour faire croire que Fréjus est bien gérée financièrement. Son message est trompeur car Fréjus est placée dans le palmarès des villes de plus de 50 000 habitants les plus endettées de France (la dette est passée de 143 millions en 2014 à 151 millions d'euros après sept années de gestion du Rassemblement National malgré la vente massive de terrains communaux).

 

David Rachline, en sa qualité de maire depuis plus de sept ans, est seul responsable de cette mauvaise gestion des finances communales.

La résistante Madeleine Riffaud, un exemple à suivre

29/11/21

 

Le prix Goscinny de la bande dessinée vient d'être attribué par le festival d'Angoulême de la bande dessinée à Madeleine Riffaud, grande résistante qui a aujourd'hui 97 ans, pour sa bande dessinée retraçant le combat de sa vie pour la liberté.

 

A l'heure où certains veulent refaire l'histoire de France en mettant sur un même pied la résistance à l'oppression nazie et la soumission aux politiques d'exclusion du régime de Vichy, ce prix  symbolise le refus par les résistants du renoncement aux idéaux d'égalité et de fraternité de la Révolution Française.

 

Oui, la République est aujourd'hui mise en danger par les discours nauséabonds remettant en cause les principes républicains et faisant de l'étranger la source de tous les maux de la société française.

 

Le combat contre l'extrêmisme et la xénophobie  est plus que jamais nécessaire et le Forum Républicain veut rendre hommage à Madeleine Rifaud pour l'exemple qu'elle nous donne !

LES CHRONIQUES du FORUM n°5

 
Le Forum Républicain poursuit ses chroniques périodiques en analysant les programmes de l'extrême-droite dans le cadre de la campagne pour les élections présidentielles.
 
chroniques 5.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

La Gabelle : des habitants à soutenir

06/11/21
 

Une nouvelle fois, de  véritables émeutes ont éclaté jeudi soir dans le quartier de La Gabelle à Fréjus..

 

Le Forum Républicain déplore et condamne sans réserve les auteurs de ces faits.

 

* Il soutient les habitants et commerçants qui souhaitent la fin des violences qu’ils connaissent depuis plusieurs mois.

* Il soutient la police républicaine qui effectue un travail difficile dans ces circonstances et marque sa solidarité avec les policiers blessés lors des affrontements avec les délinquants.

 

Bien qu’étant aux responsabilités depuis plus de sept ans, le maire de Fréjus ne peut  se contenter d’affirmer une nouvelle fois comme il le fait dans son communiqué : «  c’est la faute de l’Etat »  en attendant les prochaines violences ! Le renouvellement des caméras de surveillance détruites à plusieurs reprises ne suffit pas à répondre aux problèmes de sécurité du quartier et ne peut tenir lieu de politique communale suffisante.

 

Le quartier de La Gabelle a été classé depuis plusieurs années en quartier à soutenir au titre de « la politique de la ville » et la municipalité profite donc des moyens financiers spécifiques dégagés par l'Etat dans le cadre de cette politique.

 

La communauté d’agglomération apporte également un soutien financier important.

 

Qu'a fait le maire de Fréjus pour désenclaver ce quartier dominé par des dealers et définir une politique de prévention pour soutenir les jeunes en déshérence et les familles en grande précarité ?

 

Les habitants de la Gabelle aspirent au droit à la sécurité qui protège les familles et les enfants et souhaitent vivement un retour à une vie normale.

 

A Fréjus, l’équipe municipale RN reste toujours dans l’incapacité d’apporter au quartier de La Gabelle des réponses adaptées aux problèmes rencontrés, en association avec les partenaires institutionnels et associatifs.

 
 

La laïcité, un principe républicain ignoré par David Rachline

05/11/21
 
A l'occasion des fêtes de la Toussaint, David Rachline a posté sur facebook un message « aux catholiques de France » pour les inviter à se souvenir « des martyrs catholiques du monde entier, victimes de la barbarie islamiste ». Ce message est accompagné d'un vitrail montrant le Christ/Jésus et les apôtres lors de la dernière Cène.
 
Précédant le jour des morts, la Toussaint célèbre tous les saints, connus et inconnus. En ces jours de recueillement de tous les morts, quelles que soient leurs croyances ou non-croyances, le post du maire de Fréjus distingue clairement, comme victimes de la barbarie, les martyrs catholiques et, comme responsables de la barbarie, exclusivement des islamistes !
 
Ce post constitue un véritable appel à l'affrontement entre les religions. Il diffuse l'idée que les victimes musulmanes, en France et dans le monde, n'étaient pas aussi les victimes de la barbarie terroriste !
 
Plutôt que de s'inspirer, en qualité d'élu local, du principe de laïcité inscrit dans la Constitution et d'adresser en ce jour un message de coexistence pacifique de toutes les religions ou non-croyances, David Rachline ne fait que rechercher la division. Tout le contraire du message de la laïcité à la française ! (1)
 
La laïcité pose en effet comme principe que toutes les confessions et toutes les croyances doivent être respectées dès lors qu'elles agissent dans le cadre des lois de la République, chacun étant libre de sa conscience. Il s'agit d'un message de tolérance qui permet à tous de vivre ensemble.
 
Mais le Rassemblement National et David Rachline préfèrent la vindicte publique et la division au rassemblement de tous les citoyens !
 
 
 
(1) Article 1 de la loi de 1905 : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions, édictées ci-après [articles suivants], dans l'intérêt de l'ordre public. ».
 

Restos du coeur : Dépasser le chacun pour soi

27/10/21
 
Coluche nous disait : « Aujourd'hui on n'a plus le droit ni d'avoir faim ni d'avoir froid ». « Les restos du cœur » répondent à ce cri d'alarme et accomplissent une œuvre humanitaire admirable en accueillant les personnes démunies de manière inconditionnelle.
 
A Fréjus, depuis des années, le groupe de bénévoles fait un travail difficile mais combien important pour les plus démunis de nos concitoyens, et cela sans distinction d'origine ou de croyance.
 
La crise sanitaire que nous connaissons depuis dix-huit mois a rendu les distributions encore plus difficiles.
 
Aussi, inévitablement des problèmes d'incivilités, d'énervement, d'agressions verbales sont apparus avec la présence d'une population immigrée irrégulière et donc ne bénéficiant d'aucun soutien alimentaire pour vivre. Ces familles ne peuvent apporter les justificatifs de leur situation et ne peuvent donc bénéficier que du service minimum, « le panier d'accueil ».
 
Cette situation, parfois conflictuelle, était connue depuis plusieurs mois mais la municipalité n'a pas cru devoir apporter son soutien aux bénévoles pour leur permettre d'accomplir leur action humanitaire dans de bonnes conditions de sécurité. Ces derniers en ont été réduits à démissionner de leurs fonctions pour alerter.
 
David Rachline aussitôt s'est empressé d'instrumentaliser l'affaire au bénéfice de la campagne présidentielle du Rassemblement National afin de dénoncer les « clandestins » et l'inaction du gouvernement pour les expulser ! De la même façon qu'il avait instrumentalisé les mineurs non accompagnés du centre d'accueil « Le Kangourou » en 2019 en les accusant de troubles à l'ordre public : ce que le Tribunal Administratif de Toulon vient de contester en affirmant que ces troubles n'avaient pas été démontrés.
 
Après avoir montré son incompétence pour apaiser la situation de La Gabelle, le maire de Fréjus démontre, une fois de plus, qu'il est dans l'incapacité d'assurer la sécurité et la tranquillité publique sur le territoire de la commune.
 
Il préfère alimenter un discours xénophobe à des fins de politique nationale pour le Rassemblement National.
 

Le Forum Républicain s’associe à l’hommage rendu par Robert Badinter à Samuel Paty

15/10/21
 
"C’est un honneur pour moi de rendre aujourd’hui hommage au professeur Samuel Paty devant vous. Samuel Paty a consacré sa vie d’homme à la plus belle des missions : éduquer les jeunes dans le respect des lois et des valeurs de la République en lesquelles il avait foi et pour lesquelles il a donné sa vie. Parmi ces valeurs, la liberté d’expression et d’opinion, y compris religieuses, qui fonde la laïcité lui étaient particulièrement chères.
C’est donc de cette laïcité que je veux aujourd’hui vous parler. La laïcité dans notre République, c’est d’abord l’expression de notre liberté car la laïcité permet à chacun de pratiquer la religion de son choix ou de n’en pratiquer aucune, selon sa conviction. La laïcité dans notre République, c’est aussi l’égalité entre toutes les religions. Il n’existe pas dans la République de religion d’État ou de religion officielle. Elle les reconnaît toutes et n’en privilégie aucune. La laïcité de notre République, c’est enfin la fraternité, parce que tous les êtres humains, femmes ou hommes, quelles que soient leurs croyances ou leurs opinions, méritent une égale considération et appellent un même respect.
 
C’est pourquoi en France, l’École de la République est laïque car la laïcité garantit à tous les élèves et à tous les niveaux un enseignement consacré au seul culte du savoir et de la recherche, qui forgent les esprits libres et ouverts au monde.
 
Honorons donc la mémoire de Samuel Paty, héros de la laïcité."
 

LES CHRONIQUES du FORUM n°4

 
Dans le cadre de son combat contre les idées discriminatoires et xénophobes du Rassemblement National, le Forum Républicain a décidé de vous alerter périodiquement sur la gestion frontiste de la municipalité de Fréjus et sur les projets et initiatives de ce parti d'extrême-droite.
 
chroniques 4.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

S'associer pour défendre les intérêts de Fréjus-Plage :   une liberté fondamentale censurée par la municipalité de Fréjus !

23/09/21
 

Lors de son dernier meeting à Fréjus le 12 septembre, Marine Le Pen a développé son slogan présidentiel sur la défense des libertés françaises.

 

Qu 'en est-il à Fréjus, ville gérée par une municipalité Rassemblement National ?

 

L'une des plus importantes libertés, celle pour les habitants de s' associer afin de promouvoir une activité ou faire vivre le tissu social, est bafouée 

 

  • le maire a imposé à l'Association Multisports et Loisirs de Fréjus (AMSLF), un président choisi par lui seul , en contestant celui choisi par l'association. 

 

  • le maire s'acharne à  multiplier les obstacles pour contrarier le fonctionnement et le développement de la plus vieille association de Fréjus, le Comité de Défense des Intérêts Généraux de Fréjus-Plage (CDIGFP), dont l'objet est d'apporter des idées pour un environnement urbain de qualité dans le quartier :

 

     * pour la quatrième année consécutive, il refuse à cette association  de tenir un stand au Forum des associations du 5 septembre 2021 ;

     * il a rayé le Comité de Défense des Intérêts généraux de Fréjus-Plage (CDIGFP) du guide des associations 2019-2020 ;

    * au mois d'août 2020, il adresse une injonction à l'association de quitter son local situé place de la République.

 

Rappelons que le local de l'association est depuis 1927 sa propriété et qu'elle l'a financé avec le produit de la collecte réunie auprès des habitants, tant à l'origine qu' après sa destruction au cours de la dernière guerre mondiale.

 

Après s'être opposé au fonctionnement démocratique de l'association sportive (AMSLF), l'acharnement du maire contre l'association locale de Fréjus-Plage démontre qu'entre le discours officiel et la réalité des pratiques du  Rassemblement National,  la défense des libertés, notamment la liberté d'association, n'est pas respectée à FREJUS.

 

Avec David Rachline, une équipe municipale désunie

10/09/21
 

Le maire de Fréjus a fait part au quotidien Var Matin de son credo : selon lui, tout va bien à Fréjus !

 

Pourtant, pour son second mandat, David Rachline montre à nouveau son incapacité à faire travailler ensemble les membres de l'équipe municipale. Cette incapacité a entraîné :

 

  • la démission de son chef de cabinet
  • le renvoi du directeur de cabinet après l'avoir embauché depuis seulement quatre mois
  • la démission de l'adjointe déléguée aux seniors et au quartier de Fréjus-Plage
  • de vives tensions entre le conseil d'administration du CCAS et l'adjointe au maire responsable des affaires sociales
  • des expressions racistes sur Facebook, non sanctionnées, de l'adjoint au maire chargé de Fréjus-Centre et Port-Fréjus.

 

De plus, pour remplacer le directeur de cabinet, David Rachline va rechercher un conseiller communautaire et conseiller municipal de Saint-Raphaël. Les copains du Rassemblement National sont les premiers servis !

 

Ainsi, le maire de Fréjus montre qu'il ne sait pas gérer les problèmes rencontrés au sein de l'équipe municipale. Sa réponse reste autoritaire et en l'absence du dialogue nécessaire aux bonnes relations indispensables pour la gestion d'une ville de l'importance de Fréjus.

 

Cette situation est dans la continuité des incapacités du maire de Fréjus:

 

  • relations déplorables avec les associations de la ville, les centres sociaux et l'opposition municipale ;
  •  incapacité à gérer les quartiers difficiles, la seule réponse aux difficultés de ces quartiers étant pour David Rachline la répression pénale et le renvoi à la responsabilité de l'Etat ;
  • incapacité à fédérer les énergies autour d'un projet pour l'avenir de Fréjus.

 

Tout va bien pour David Rachline l’optimiste, alors que l’équipe municipale se désagrège et que des quartiers difficiles sont en déshérence.

 

Il reste à compter sur la Communauté d'Agglomération (Estérel Côte d'Azur Agglomération) pour sauver les projets d'aménagements urbains qui sont indispensables pour Fréjus.

 

Triste bilan annuel en vérité !

 

Le droit d’asile, une tradition française refusée par le Rassemblement National

28/08/21
 
Alors que des milliers d'Afghans cherchent à fuir le régime théocratique et obscurantiste des talibans, le RN n'a pas d'autre préoccupation que de lancer une pétition qui appelle à refuser d’accueillir des Afghans en France. David Rachline et les maires du RN ont appuyé cette pétition en déclarant refuser l'accueil d'Afghans sur le territoire de leur commune.
 
Ces initiatives procèdent, à nouveau, d'un amalgame entre réfugiés qui craignent pour leur vie à juste titre et terroristes radicaux.
 
Les talibans restent enfermés dans des croyances et des pratiques barbares qui justifient qu'une grande partie de la population d'Afghanistan se sente menacée dans sa sécurité et ses libertés, en particulier les femmes.
 
La France, comme d’autres pays occidentaux, était intervenue dans le pays entre 2001 et 2014, après les attentats du 11 septembre 2001, afin de pourchasser les terroristes islamistes d’Al Quaïda et leurs alliés talibans qui leur avaient donné refuge dans le pays.
 
Elle s’est appuyée dans ses actions sur des Afghans qui ont apporté leur soutien civil aux forces armées françaises et occidentales (traducteurs, chauffeurs..). Aujourd’hui, le Rassemblement National refuse que ces Afghans qui ont aidé l'armée française puissent se réfugier en France. C'est pourtant l'honneur de notre pays de les aider en les accueillant.
 
De même, de nombreux Afghans qui souhaitaient pour leur pays l’égalité hommes/femmes, l’accès à l’école pour toutes et tous et l’ouverture sur le monde ont pris le risque de travailler dans diverses professions condamnées par les talibans, par exemple, les défenseurs des droits de l’homme, les militants pour la démocratie, les journalistes indépendants ou les professeurs laïcs....
 
Ces hommes et ces femmes sont maintenant poursuivis par le pouvoir barbare taliban.
 
Leur accueil en France s’inscrit dans la tradition d’asile qui fonde notre pacte républicain et dans nos engagements internationaux en faveur des réfugiés.
 
Aussi, pour le Forum Républicain, notre responsabilité est d’offrir aux réfugiés qui le souhaitent, dès lors que leur statut est établi avec certitude, la possibilité de se reconstruire sur notre sol et de s’y intégrer.
 
Avec sa pétition xénophobe, le Rassemblement National montre une nouvelle fois qu'il refuse le respect les traditions françaises d'accueil des réfugiés politiques et de soutien aux défenseurs des droits.
Version imprimable | Plan du site
© Forum Republicain